http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/08/21/feature-02

×
×
Sécurité |

Les combats et les frappes aériennes font rage dans le sud d'Idlib

Waleed Abou al-Khair au Caire

Une vue aérienne de la ville de Khan Sheikhun, qui semble totalement vide de toute activité militaire ou civile après le retrait de Tahrir al-Sham et de ses alliés. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

Les combats acharnés et les frappes aériennes se sont poursuivis mercredi 21 août aux abords de la ville de Khan Sheikhun, dans le sud d'Idlib, après que Tahrir al-Sham et d'autres groupes armés de la région se soient retirés de la zone mardi, a indiqué un militant local.

Tahrir al-Sham et ses factions alliées se sont retirés du centre de la ville et se sont redéployées en périphérie, notamment dans le sud de la ville, où de violents combats continuent de faire rage, a déclaré à Diyaruna Musab Assaf, militant d'Idlib.

Malgré l'annonce du retrait, a-t-il poursuivi, il n'y a pas de déploiement notable de forces du régime syrien dans la ville, et plusieurs villes, dont Morek, Kafr Zita et al-Latamna restent aux mains de Tahrir al-Sham.

Les groupes extrémistes et alliés se sont également retirés de la campagne du nord d'Hama, a-t-il déclaré, une fois que celle-ci est devenue à moitié assiégée et ravagée par des combats violents et des frappes aériennes.

Des membres des Casques blancs sortent un civil des décombres d'une maison de Benin, une ville d'Idlib qui a été touchée par une frappe aérienne. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

Les forces turques ont pris position près de l'autoroute Damas-Alep après avoir été prises pour cible par le régime syrien près de Khan Sheikhun. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

La zone qui s'étend de la campagne du nord d'Hama à Khan Sheikhun est totalement dépourvue de toute présence militaire ou civile, après l'exode massif des civils ayant fui les combats, a rapporté Assaf.

Dans le même temps, le convoi militaire turc que les avions de combat du régime avaient pris pour cible près de Khan Sheikhun pour tenter d'arrêter sa progression a pris position près de la route Damas-Alep dans la région de Maar Hattat, au nord de la ville, a-t-il déclaré.

Les combats ont continué de faire rage dans d'autres régions, en particulier dans la campagne de Latakia, a-t-il précisé, où les forces du régime auraient subi de lourdes pertes lorsqu'elles ont tenté de progresser sur l'axe Kabbina dans la région de Jabal al-Akrad.

Plusieurs civils ont été tués ou blessés par les frappes aériennes intenses du régime syrien et de la Russie contre la campagne du sud d'Idlib, a indiqué Assaf.

Les frappes aériennes se sont concentrées sur les villes de Jarjanaz, Talmenes, al-Teh et Benin, où les Casques blancs ont réussi à sortir quatre civils des décombres d'une maison qui avait été directement touchée par un missile tiré par un avion de combat.

Aimez-vous cet article?
5

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha