http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/08/14/feature-04

×
×
Sécurité |

Lourdes pertes pour les derniers membres de l'EIIS dans le désert d'al-Rutba

Khalid al-Taie

Les forces irakiennes ratissent de vastes régions du désert d'al-Rutba dans l'ouest de l'Anbar à la recherche de caches de l'EIIS en avril 2018. [Photo fournie par le commandement de la 1re division de l'armée de terre irakienne]

Mardi 13 août, les services antiterroristes irakiens ont indiqué que leurs forces avaient procédé à un parachutage dans le désert de l'Anbar, avec le soutien de la coalition internationale, qui a permis la neutralisation de dix membres de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

Des avions de la coalition ont effectué une frappe aérienne sur des maisons de repos de l'EIIS à Wadi Houran, dans le désert d'al-Rutba, suivie d'un parachutage par la 1re unité tactique des CTS, ont indiqué les services antiterroristes (CTS) dans un communiqué.

Des affrontements s'en sont suivis, au cours desquels « huit terroristes » ont été abattus, a poursuivi ce communiqué, soulignant que « lorsque nos soldats ont fouillé l'une de ces maisons de repos, deux terroristes qui portaient des vestes explosives ont été découverts cachés à l'intérieur ».

« L'un des kamikazes a été abattu, tandis que l'autre s'est fait exploser en se précipitant sur les soldats, sans faire de blessés dans leurs rangs », a-t-il ajouté.

Les forces de sécurité irakiennes lancent une opération contre un repaire de l'EIIS dans le désert de l'Anbar le 6 septembre 2018. [Photo fournie par le régiment tactique de la police de l'Anbar]

Une source locale, qui a souhaité conserver l'anonymat, a donné à Diyaruna plus de détails sur l'opération, indiquant que les appareils de la coalition avaient mené dimanche une frappe contre un repaire de l'EIIS dans le désert d'al-Rutba.

Le lendemain, ces avions sont revenus et « ont visé des éléments de l'EIIS qui étaient venus récupérer les corps de leurs compagnons et fournir une aide médicale à ceux qui avaient été blessés lors de la frappe initiale », a-t-il poursuivi.

La force tactique aéroportée des CTS a ensuite atterri sur le site du bombardement et a affronté les deux kamikazes de l'EIIS, a-t-il continué.

Elle a également procédé à « une vaste mission de recherche dans les zones avoisinantes, qui a permis l'arrestation de cinq éléments de l'EIIS », a poursuivi cette source, précisant que la coalition internationale avait continué mardi à bombarder les repaires et les maisons de repos de l'EIIS dans le désert.

Les terroristes affaiblis

Cette opération de sécurité baptisée « Domination Aïd » a entraîné « de lourdes pertes inattendues dans les rangs de l'EIIS », a-t-il expliqué.

La frappe a été « précise, efficace et basée sur des renseignements fournis par des appareils de reconnaissance et des techniques de surveillance avancées », a-t-il poursuivi, « en plus de rapports d'informateurs secrets ».

Cette opération intervient quelques jours après que les soldats de la 4e brigade de la 1re division de l'armée de terre irakienne, soutenus par des forces tribales, eurent effectué une mission de recherche d'éléments de l'EIIS à al-Tabaat, dans le désert d'al-Rutba, a-t-il déclaré.

« Ils ont découvert un camion rempli de grandes quantités d'armes et de munitions que les terroristes avaient abandonnées lors de leur fuite », a ajouté la source.

« Le désert sert encore de refuge pour les terroristes, a-t-il expliqué, mais leur nombre diminue et leur pouvoir se réduit par suite de la pression militaire. »

Aimez-vous cet article?
6

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha