NOUVELLES D’IRAK
Sécurité

Le régime et la Russie bombardent le sud et l'ouest d'Idlib

Par Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Les civils syriens de la ville de Khan Sheikhun emballent leurs affaires après que des frappes aériennes du régime et de de la Russie ont pilonné la région d'Idlib depuis avril. [Photo fournie par les casques blancs]

Les avions de guerre du régime syrien ont recommencé à frapper la région d’Idlib lundi 5 août, quelques minutes après l’annonce de l'annulation d'un cessez-le-feu de courte durée, les avions russes reprenant leurs frappes aériennes peu après.

Des avions de guerre russes ont pilonné l'extrémité ouest de l'enclave, tandis que des avions des deux côtés ont repris le bombardement de son flanc sud, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Selon l'Observatoire, quatre civils ont été tués dans un attentat à la bombe contre la ville de Morek, dans le nord de la région de Hama, a annoncé l'AFP.

Ce sont les premières victimes civiles depuis la reprise des bombardements du régime.

image

Le marché de Khan Sheikhun a subi de lourds dégâts lors de nouvelles frappes aériennes du régime. [Photo diffusée sur les médias sociaux]

image

Les sauveteurs des Casques blancs recherchent des victimes dans des maisons de civils frappées par des frappes aériennes dans la province rurale d'Idlib. [Photo diffusée sur les médias sociaux]

Les frappes aériennes du régime syrien et russes visent plusieurs parties de la région rurale d'Idlib, en particulier dans le sud du pays, a déclaré à Diyaruna le militant d'Idlib, Musab Assaf.

"Au moins 20 frappes aériennes "ont visé lundi les zones rurales d'Idlib, a-t-il ajouté, alors que des avions militaires et de reconnaissance effectuaient des sorties intensives.

Effondrement du cessez-le-feu

Plus tôt lundi, le régime syrien a annoncé l'effondrement du cessez-le-feu quatre jours après son annonce, accusant les groupes armés de ne pas avoir respecté les dispositions de la trêve en ce qui concerne la zone de désescalade.

Il a accusé les groupes - parmi lesquels l'alliance extrémiste Tahrir al-Sham, qui contrôle en grande partie l'enclave, le Front de libération syrien et d'autres groupes d'opposition présents dans les provinces d'Idlib, Hama et Lattaquié- d'avoir ciblé par des tirs de roquettes les zones contrôlées par le régime.

"La plupart des frappes aériennes de lundi se sont concentrées sur les quartiers résidentiels de Khan Sheikhun, dans le sud d’Idlib, qui ont été touchés par des munitions telles que des bombes à fragmentation et des barils de bombes", a indiqué Assaf.

Un certain nombre de frappes aériennes ont également visé les villes de Baboulin et Kafr Sejna, dans le sud d’Idlib, et les villes de Kafr Zita, al-Latamna et al-Zakat, dans la zone rurale de Hama, au nord du pays.

Pendant ce temps, des frappes aériennes russes ont pilonné Al-Kabbina au nord de la province de Lattaquié.

Assaf a déclaré que les frappes aériennes renouvelées étaient attendues, notant que dimanche soir une femme avait été tuée dans des tirs de roquettes et qu'un certain nombre d'autres avaient été blessées.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500