https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/07/29/feature-02

×
×
Sécurité |

Les forces irakiennes tuent 4 éléments de l'EIIS dans l'ouest de l'Anbar

Khalid al-Taie

image

Des soldats irakiens se préparent pour un parachutage sur un repaire de l'EIIS dans le désert de l'Anbar fin juin. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Dimanche 28 juillet, des avions de chasse irakiens ont tué quatre éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) lors d'une frappe contre leur repaire dans le désert occidental de l'Anbar.

Le repaire se trouvait dans une vallée, à 90 km au sud de la base militaire d'Ein al-Assad dans le district d'al-Baghdadi, a fait savoir à Diyaruna le chef des forces tribales de l'Anbar, Cheikh Qatari Samarmad al-Obeidi.

« Au moins quatre terroristes sont morts dans cette frappe », a-t-il indiqué, notant que les avions de reconnaissance de la 7e division d'infanterie ont survolé le site pendant un certain temps avant de l'attaquer « au bon moment ».

Les avions de reconnaissance effectuent deux missions par semaine pour ratisser les zones désertiques à la recherche des repaires des derniers éléments de l'EIIS, a-t-il rapporté, ajoutant que les forces irakiennes sont vigilantes et « s'attaquent immédiatement à tout mouvement d'activistes ».

image

Un hélicoptère irakien accompagne des unités de l'armée lors d'une fouille dans le désert d'al-Rutba, dans l'ouest de l'Anbar, en octobre dernier. [Photo fournie par le commandement de la 1e division d'infanterie]

Campagnes militaires en cours

Une nouvelle opération militaire a été lancée pour poursuivre les éléments restants de l'EIIS cachés dans le désert, a fait savoir al-Obeidi.

Avec une couverture aérienne de l'armée irakienne, les forces conjointes des 1er et 10e bataillons d'infanterie sous les commandements des opérations de l'Anbar et d'al-Jazira, la police de l'Anbar et les forces tribales se sont lancées samedi dans une opération de recherche dans le désert du district d'al-Rutba, a-t-il ajouté.

L'opération vise à « fouiller de vastes zones désertiques contenant des grottes, des vallées et une géographie complexes où les terroristes pourraient se cacher », a-t-il déclaré.

Les forces de sécurité cherchent par cette opération à « éliminer tous les terriers de l'EIIS dans ces zones avec l'aide des bergers et des Bédouins », a poursuivi al-Obeidi.

Elles s'efforcent de recruter davantage d'habitants du désert comme informateurs capables de fournir des renseignements immédiats et fiables sur les déplacements et les repaires des activistes, a-t-il expliqué.

À ce jour, l'opération a mené à la destruction d'un certain nombre de sites secrets de l'EIIS, selon les médias locaux.

Pendant ce temps, la campagne « Volonté de Victoire », lancée le 7 juillet, a écrasé les éléments restants de l'EIIS dans le désert occidental, que l'Anbar partage avec les provinces de Salaheddine et Ninive, a indiqué al-Obeidi.

Cette campagne vise à éliminer toutes les cellules de l'EIIS présentes dans le désert qui s'étend dans les provinces de l'Anbar, de Salaheddine, de Ninive et jusqu'à la frontière entre l'Irak et la Syrie.

« De nombreux membres de l'EIIS ont été tués ou arrêtés, et d'importants stocks de munitions, dont 27 roquettes thermiques, ont été saisis à Wadi al-Halkoum, au sud d'al-Qaïm », a déclaré al-Obeidi.

« Aucun cas d'infiltration d'activiste n'a été enregistré récemment à la frontière syrienne », a-t-il rapporté, ajoutant que les opérations de nettoyage du désert sont menées parallèlement aux efforts visant à fortifier la frontière.

Aimez-vous cet article?
2
NON
1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha

C'est mieux de ne pas mentionner ces bergers qui sont utilisés comme sources puisque cela va les exposer à être ciblés.

Répondre