https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/06/11/feature-03?di_exp_001=true&language_switcher=true&locale_switch_001=true

×
×
Sécurité |

Les forces irakiennes incendient des repaires de l'EIIS sur l'île d'al-Siniya

Khalid al-Taie

image

Des soldats irakiens cherchent des repaires de l'EIIS le 9 juin, lors d'une récente opération de sécurité sur l'île d'al-Siniya dans la province de Salaheddine. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les forces irakiennes ont détruit six maisons de repos utilisées par les éléments restants de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) lors d'une opération de sécurité sur l'île al-Siniya, dans le nord-ouest de la province de Salaheddine, a fait savoir un commandant militaire mardi 11 juin.

Au cours des deux derniers jours, les forces de sécurité « ont mené une vaste opération pour frapper les éléments restants de l'EIIS cachés dans la zone de l'île al-Siniya, dans le district de Baiji », a déclaré à Diyaruna le major général Abdoul Muhsen al-Abbasi, commandant des opérations de Salaheddine.

L'opération a été menée sur la base de renseignements, a-t-il précisé

Mardi, a rapporté al-Abbasi, six maisons de repos de l'EIIS ont été découvertes et incendiées, avec « toute la nourriture et les équipements médicaux et logistiques qui s'y trouvaient ».

image

Des soldats irakiens participent à une opération de sécurité le 9 juin sur l'île d'al-Siniya. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Cette opération « contribuera à détourner la menace terroriste qui pèse sur la population des villes et villages proches de l'île » et renforcera l'efficacité des futures opérations dans l'ouest de Salaheddine, a-t-il ajouté.

« Nous mènerons bientôt des missions et des campagnes périodiques contre ces régions pour les débarrasser complètement des terroristes et sécuriser la frontière administrative avec les provinces de Ninive et de l'Anbar », a déclaré al-Abbasi.

« Traqués dans toutes les régions »

Les résidus de l'EIIS à Salaheddine « vivent leurs derniers instants », a affirmé al-Abbasi.

« Leurs activités ont diminué en raison des frappes et des raids lancés contre leurs bases, et du fait qu'ils ont été traqués dans toutes les zones où ils se réfugient », a-t-il poursuivi.

« Nous les suivons et nous surveillons leurs déplacements grâce à notre travail de renseignement, et nous les éliminerons où qu'ils aillent », a-t-il déclaré.

Ces derniers temps, les activités de sécurité ont été renforcées dans les zones isolées de la province, hors de ses centres urbains, a noté al-Abbasi.

Les forces de sécurité de la province ont réussi à neutraliser huit membres importants de l'EIIS, à détruire six maisons de repos du groupe et à désamorcer six ceintures explosives, a-t-il fait savoir.

Elles ont également déminé une maison piégée, une usine de fabrication de bombes et une voiture piégée dans différentes parties de la province, a-t-il rapporté, ajoutant que les derniers éléments de l'EIIS « ne peuvent pas résister à nos campagnes de qualité ».

Bien que des indices laissent supposer que les incendies qui ont ravagé les champs de la province ont été allumés par l'EIIS, a-t-il déclaré, « la majorité des feux ont été provoqués par des raisons autres que le terrorisme ».

Ces raisons comprennent notamment des « conflits et des différends tribaux entre agriculteurs au sujet de la propriété des terres incendiées », a-t-il expliqué.

Aimez-vous cet article?
4
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha