http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/05/21/feature-03

Sécurité |

Les ponts importants détruits par l'EIIS remis en service

Khalid al-Taie

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook

Des responsables gouvernementaux inspectent l'état d'avancement de la reconstruction d'un pont dans le district de Heet dans l'Anbar le 28 juin 2018. [Photo fournie par le Fonds pour la reconstruction des régions affectées par le terrorisme]

Les travaux de reconstruction ou de réparation de quatre ponts essentiels dans le sous-district d'al-Baghdadi, dans l'ouest de l'Anbar, sont achevés, a déclaré mardi 21 mai un responsable local.

Les membres du génie civil et des directions techniques nationales « ont achevé la construction de quatre ponts principaux dans le district », a indiqué Sharhabil al-Obeidi, directeur du sous-district d'al-Baghdadi dans le district de Heet de l'Anbar.

« Ces ponts, Houran, Zughaidan, Saitarat Majid et al-Jawaina, avaient été bombardés et délibérément sabotés par des éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) durant la bataille pour la libération d'al-Baghdadi », a-t-il indiqué à Diyaruna.

Les travaux de réhabilitation en cours le 1er mars sur le pont de fer dans le district de Heet dans l'Anbar, qui avait été détruit durant les combats pour chasser l'EIIS. [Photo fournie par le Fonds pour la reconstruction des régions affectées par le terrorisme]

« La remise en service de ces ponts atténuera les difficultés pour la population locale, qui pâtit des problèmes et des retards pour se déplacer », a-t-il poursuivi.

La reconstruction de ces ponts « s'inscrit dans le cadre d'un partenariat et d'une coordination entre les autorités locales de l'Anbar et le fonds national pour la reconstruction des régions affectées par le terrorisme », a expliqué al-Obeidi.

Au total, ce sont huit ponts qui avaient été détruits durant les combats pour chasser l'EIIS, a-t-il expliqué, ajoutant que les travaux de restauration devraient commencer prochainement sur les quatre ponts restants.

D'autres efforts de reconstruction

Al-Baghdadi a connu de grands progrès des efforts de reconstruction, a précisé al-Obeidi, notant que plusieurs projets de service, d'une valeur totale d'environ quatre milliards de dinars (3,35 millions USD) sont actuellement en chantier.

Parmi eux se trouve un projet de revêtement de quatre kilomètres de la rue al-Jabba et de huit kilomètres de la rue al-Doulab, qui avaient été détruits par des voitures piégées et des engins explosifs improvisés (EEI), a-t-il précisé.

« Nous avons également un projet de réhabilitation de la centrale hydraulique et de services publics dans le quartier résidentiel qui fut le théâtre d'âpres combats pour le débarrasser des gangs de l'EIIS », a-t-il ajouté.

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a pour sa part lancé une campagne de nettoyage de la ville et de retrait des gravats dans ses rues, a poursuivi al-Obeidi.

« Cette campagne durera deux mois consécutifs et inclura la participation de 150 ouvriers de nettoyage et 10 véhicules spécialisés pour le retrait et l'élimination des déchets du centre de la ville et de ses faubourgs », a-t-il continué.

Amélioration de la sécurité

« La ville est stable pour ce qui est de sa sécurité, et les forces militaires et tribales sont déployées partout et contrôlent toutes les entrées », a précisé al-Obeidi à propos d'al-Baghdadi.

De plus, a-t-il poursuivi, les forces du commandement des opérations dans al-Jazeera « ont effectué des opérations préemptives régulières pour nettoyer le désert occidental et la région des îles des résidus terroristes », a-t-il déclaré.

Cela comprend des forces des 7e et 8e divisions, ainsi que des brigades et des unités tribales, y compris les unités al-Baghdadi et Barwana et la brigade al-Haditha, a-t-il ajouté.

« Les services antiterroristes ont lancé en milieu de mois une attaque majeure sur Wadi Houran avec l'aide de l'armée irakienne et des appareils de la coalition internationale », a-t-il poursuivi.

Cette opération a permis « de neutraliser neuf éléments de l'EIIS et de détruire des maisons de repos, des tunnels et des caches d'armes secrètes », a-t-il conclu.

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
2
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha