https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/04/26/feature-03

×
×
Sécurité |

Opérations en cours contre les éléments restants de l'EIIS à Kirkouk

Khalid al-Taie

image

Les forces irakiennes ont lancé le 26 avril une opération contre les derniers éléments de l'EIIS à Wadi al-Shay, dans la province de Kirkouk. [Photo fournie par les services antiterroristes irakiens]

Jeudi 25 avril, les forces irakiennes ont lancé une opération militaire destinée à débarrasser Wadi al-Shay, une région reculée du sud de la province de Kirkouk, des derniers éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

Des forces conjointes des services antiterroristes (CTS), de la police et de l'armée participent à une opération appuyée par une couverture aérienne de la coalition internationale.

Cette opération a à ce jour permis de neutraliser six éléments de l'EIIS, de détruire complètement treize maisons de repos, cinq repaires, huit tunnels et six grottes, ont fait savoir les CTS dans un communiqué jeudi.

Wadi al-Shay, au sud-ouest de la ville de Daqouq, fait partie de la chaîne montagneuse d'Hamrin, où les derniers éléments de l'EIIS utilisent le terrain accidenté pour se cacher et échapper aux attaques des forces irakiennes.

image

Les forces de sécurité de Kirkouk contrôlent les papiers d'identité des citoyens lors d'une campagne de recherche de terroristes en février. [Photo fournie par le service de presse de la 61e brigade]

Opérations en cours

L'opération à Wadi al-Shay est la suite des « intenses efforts de sécurité » des forces de la 61e brigade et de la police fédérale, a indiqué le colonel Afrasiao Kamel Weiss, directeur des médias du commandement de la police de Kirkouk.

Ces efforts ont conduit à « la mort et à l'arrestation d'un grand nombre de terroristes et à la destruction de leurs bases dans des attaques ciblées aux abords de Daqouq », a-t-il déclaré à Diyaruna.

Les opérations contre l'EIIS en cours à Kirkouk se déroulent selon des plans basés sur des renseignements, a-t-il fait savoir.

Les habitants locaux contribuent à ces efforts « en fournissant des informations précises sur les déplacements et les repaires des éléments terroristes », a poursuivi Weiss.

Grâce à l'aide des agences de renseignements, la police a arrêté de nombreux individus recherchés coupables selon l'article 4 de la loi antiterrorisme, a-t-il déclaré.

« Au cours des deux derniers jours, deux hommes recherchés ont été arrêtés, l'un d'eux à un poste de contrôle sur la route de Bagdad », a-t-il précisé.

« L'autre suspect a été appréhendé par une force des renseignements et antiterroriste de Kirkouk dans la ville de Yayji, au sud-ouest de Kirkouk », a-t-il ajouté.

Les derniers éléments de l'EIIS qui se terrent dans les vallées et les régions abandonnées sont quotidiennement pris pour cibles par les forces irakiennes, a-t-il indiqué, concluant que la province « est désormais très sûre grâce aux opérations coordonnées entre toutes les unités militaires et de sécurité et les services de renseignements ».

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire