https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/04/08/feature-01

×
×
Économie |

Hausse du prix de la nourriture dans les régions contrôlées par Tahrir al-Sham

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

À l'instar de celui-ci, les marchés d'Idlib connaissent une baisse d'activité par suite des hausses de prix après que Tahrir al-Sham a imposé de nouvelles taxes. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]

Les habitants des régions du nord de la Syrie contrôlées par Tahrir al-Sham expriment leur colère après la hausse du prix des produits de base, du pain et des carburants par suite des mesures prises par l'alliance extrémiste, a expliqué un militant local.

En plus de la hausse des taxes qu'il impose, Tahrir al-Sham permet la vente de récoltes aux régions contrôlées par le régime, ce qui entraîne une pénurie et par voie de conséquence des hausses des prix, a expliqué à Diyaruna Haisam al-Idlibi, un militant d'Idlib.

Après avoir pris le contrôle de tous les points de franchissement à la frontière dans le nord de la Syrie, Tahrir al-Sham a augmenté le montant des taxes imposées sur les marchandises, a-t-il poursuivi.

« Il a également augmenté le montant des taxes imposées aux commerces et en a ajouté de nouvelles sous des noms différents, qui ont provoqué une flambée des prix bien au-delà du pouvoir d'achat de la plupart des habitants d'Idlib, de Hama et d'Alep », a-t-il ajouté.

image

Des jeunes et des militants de la ville de Kfar Takharim manifestent contre Tahrir al-Sham, qui contrôle désormais le prix du pain. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]

Tahrir al-Sham a commencé à faciliter le commerce avec les régions contrôlées par le régime, notamment dans les zones des points de franchissement de Morek et d'al-Mansoura, a-t-il indiqué.

Cela signifie que les marchandises exportées et importées sont désormais soumises à une double taxation, imposée à la fois par Tahrir al-Sham et par le régime, a-t-il expliqué, ce qui a conduit à une forte hausse des prix.

Autre conséquence de ces mesures, les fruits et les légumes sont maintenant exportés du nord de la Syrie vers les régions contrôlées par le régime, créant une pénurie aiguë de ces produits, a-t-il poursuivi.

Les prix ont doublé au cours des dernières semaines, a-t-il ajouté, précisant que ces augmentations s'appliquent également à tous les types de carburants, que Tahrir al-Sham contrôle par le biais de sa Watad Petroleum Company.

Ces hausses de prix ont entraîné un fort ressentiment dans l'opinion publique, a-t-il indiqué, et d'importantes manifestations ont été organisées à Kafr Takharim après que Tahrir al-Sham eut pris le contrôle de toutes les boulangeries de la ville et que le prix du pain eut augmenté de 0,50 livre syrienne (0,10 USD).

Et al-Idlibi de conclure en expliquant que ces manifestations ont forcé l'alliance extrémiste à revenir sur sa décision dans la ville, tout en continuant cependant à l'appliquer dans les autres régions qu'elle contrôle, où elle a fait main basse sur la farine et contrôle désormais son prix.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha