https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/04/03/feature-01

×
×
Société |

Dans l'Anbar, al-Rutba voit la reprise du tourisme national

Khalid al-Taie

image

Les forces irakiennes de sécurité rejoignent des familles locales se préparant à pique-niquer près de la retenue d'Abila dans le district d'al-Rutba en mars. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les sites de loisirs isolés du district d'al-Rutba, dans l'ouest de l'Anbar, connaissent une renaissance de l'activité touristique après avoir été sécurisés contre la menace des derniers éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

Il y a seulement quelques années, il était impossible pour les visiteurs de fréquenter les lacs et les sites naturels d'al-Rutba par crainte de la présence de l'EIIS.

Mais aujourd'hui, après que ces sites eurent été sécurisés, de nombreuses familles se rendent vers les nombreux lacs du district, profitant d'une météo printanière.

Hassan al-Kubaisi, 44 ans, a ainsi apprécié un pique-nique en famille près du lac et du barrage d'Abila, dans le nord du district d'al-Rutba.

image

Le lac d'Abila dans le district d'al-Rutba dans l'Anbar est devenu une destination de loisirs très prisée des Irakiens une fois libéré de l'EIIS. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Abila est devenu une destination de loisir très prisée des Irakiens après qu'al-Rutba eut été libéré de l'EIIS.

Al-Kubaisi a expliqué à Diyaruna que pendant trop longtemps, « les familles avaient été privées des plaisirs de ces paysages naturels ».

« L'endroit était trop dangereux et personne ne se serait risqué à y venir parce que quiconque aurait été une proie facile pour les terroristes qui pouvaient surgir à tout moment », a-t-il indiqué.

« Les choses ont aujourd'hui complètement changé », a-t-il poursuivi. « Les forces [irakiennes] ont sécurisé la région et nous pouvons à nouveau y venir avec nos familles pour y passer d'agréables moments. »

L'Anbar est riche en paysages naturels

« Le lac et le barrage d'Abila sont l'une des nombreuses destinations touristiques du district d'al-Rutba », a expliqué à Diyaruna le maire d'al-Rutba Imad al-Dulaimi.

Le site est désormais « largement sécurisé et protégé par les forces de sécurité », a-t-il indiqué, ajoutant que les familles peuvent y revenir sans craindre pour leur sécurité.

« Les soldats de la 1re division de l'armée de terre et du commandement des opérations dans l'Anbar sont déployés dans la région pour assurer un environnement sécurisé pour les civils et lors des sorties scolaires », a-t-il expliqué.

Les gens y viennent en masse, heureux de pouvoir revenir dans ces paysages naturels, a poursuivi al-Dulaimi.

Le lac et le barrage de Houran, situés à une vingtaine de kilomètres à l'ouest d'al-Rutba, sont d'autres sites de sortie, a-t-il indiqué, « mais les risques pour la sécurité y sont encore présents et le site reste pour l'instant inaccessible pour les civils ».

Le barrage d'al-Faidha et le désert d'al-Ghizlan sont également des destinations touristiques du district, a-t-il encore ajouté, précisant que les autorités locales avaient « fait parvenir au gouvernement des recommandations pour ouvrir la porte aux investissements dans cette région ».

Des discussions sont en cours entre l'Autorité des investissements dans l'Anbar et l'Agence nationale du tourisme pour répertorier ces sites comme des opportunités d'investissement dans le secteur du tourisme après que la sécurité y a été totalement instaurée, a poursuivi al-Dulaimi.

Coopération entre les forces irakiennes et les habitants

« Aujourd'hui, les soldats se réjouissent avec la population locale et il règne un climat général de reconnaissance des efforts pour sécuriser ces sites de loisirs », a expliqué le major général Tahseen al-Khafaji, porte-parole du ministre irakien de la Défense.

« Nos forces traquent les terroristes partout et ont réussi à éliminer la menace qu'ils représentaient », a-t-il ajouté, soulignant que les opérations dans le district d'al-Rutba visant à cibler les derniers éléments de l'EIIS « se poursuivent avec vigueur ».

Les habitants locaux et les forces de sécurité travaillent ensemble pour faire échouer les plans des terroristes, a-t-il déclaré, soulignant que la province de l'Anbar compte de nombreux sites naturels et touristiques.

« Non seulement nous avons la responsabilité de nous assurer que les familles peuvent se rendre sur ces sites en toute sécurité, mais nous voulons également envoyer le message que ces régions sont désormais [sûres pour l'investissement] », a-t-il indiqué.

Le retour des lacs d'al-Rutba au rang de sites de loisir populaires est une indication de la stabilité dont jouit aujourd'hui la province de l'Anbar, a expliqué à Diyaruna Shallal Naji Obeid, membre de la commission pour la sécurité du conseil provincial.

« Cette transformation est un motif de joie et d'optimisme », a-t-il poursuivi, en particulier parce que les éléments de l'EIIS étaient autrefois très présents dans ces régions reculées.

Mais désormais, les forces de sécurité ont la situation sécuritaire bien en main après avoir vaincu les derniers résidus de l'EIIS, a-t-il poursuivi.

La province de l'Anbar « est à nouveau une destination touristique pour les familles irakiennes des autres provinces », a-t-il poursuivi, soulignant qu'il était important de faire revivre ce secteur, qui constitue une source de revenu et de développement essentielle.

La province « est en passe de rapidement effacer les effets du terrorisme, et prend le chemin de la reconstruction et de la stabilité », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire