NOUVELLES D’IRAK
Sécurité

La coalition détruit un repaire de l'EIIS dans les montagnes de Makhoul

Khalid al-Taie

image

Les forces irakiennes participent à une opération de recherche dans les montagnes de Makhoul à al-Sharqat le 19 avril 2018. [Photo fournie par le régiment tactique de Salaheddine]

Un appareil de la coalition internationale a bombardé un repaire de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans la chaîne de montagnes de Makhoul, a fait savoir jeudi 28 mars l'administration locale du district d'al-Sharqat, dans la province de Salaheddine.

Cette opération fait partie d'une campagne de recherche destinée à débarrasser ces montagnes et d'autres régions montagneuses du district des derniers éléments de l'EIIS.

Des appareils de la coalition ont, sur la base de renseignements irakiens, procédé à des frappes aériennes concentrées contre une base secrète de l'EIIS dans les montagnes de Makhoul, a expliqué à Diyaruna le maire du district d'al-Sharqat, Ali Dawdah.

Ce repaire a été entièrement détruit, a-t-il précisé, soulignant qu'au moins neuf éléments de l'EIIS « avaient probablement été tués par ces frappes aériennes ».

image

Les forces irakiennes ratissent les montagnes de Makhoul à la recherche des derniers éléments de l'EIIS qui se cachent dans leur terrain accidenté le 19 avril 2018. [Photo fournie par le régiment tactique de Salaheddine]

Depuis le début de la semaine, les forces irakiennes ont lancé une opération de grande ampleur à la recherche des derniers éléments de l'EIIS dans les régions montagneuses d'al-Sharqat, a-t-il poursuivi.

Ces régions comprennent, outre les montagnes de Makhoul, les régions montagneuses des villages d'al-Khanouka, al-Naml, al-Zawiya et al-Mashak.

« Les forces du commandement des opérations de Salaheddine, la police de Salaheddine et d'al-Sharqat, le régiment tactique et une unité d'intervention spéciale participent à cette opération, en plus de la 51e brigade de mobilisation tribale », a ajouté Dawdah.

Les forces irakiennes ont ratissé les vastes régions montagneuses de ces villages, a-t-il poursuivi, soulignant que six tunnels de l'EIIS dans les monts d'al-Khanouka, qui contenaient de la nourriture, des articles ménagers et des vêtements, avaient été détruits.

L'opération de sécurité en cours est supervisée par le commandement des opérations de Salaheddine, a-t-il précisé, ajoutant que les forces de sécurité avaient « déployé des postes de garde près des montagnes, où les forces de police sont également déployées en grands nombres ».

La menace de l'EIIS est « fortement réduite »

« La menace terroriste est fortement réduite par suite des frappes aériennes de la coalition et des opérations de sécurité en cours », a-t-il continué.

Selon des rapports des renseignements, il ne reste actuellement « pas plus d'une trentaine d'éléments de l'EIIS dans les régions montagneuses », a-t-il indiqué.

« Les services irakiens de sécurité et de renseignements connaissent les identités de ces éléments », a-t-il expliqué, ajoutant que des mandats avaient été lancés pour leur arrestation.

La ville d'al-Sharqat connaît « une situation sécuritaire stable » pour la première fois depuis des années, a expliqué Dawdah.

Certains villages reculés tels que Kanous dans le nord de Salaheddine et les régions proches de l'île d'Hatra requièrent une attention spéciale, a-t-il conclu, « mais la situation sécuritaire s'y améliore ».

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500