http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/03/22/feature-02

Sécurité |

Les renseignements irakiens traquent les derniers éléments de l'EIIS dans l'Anbar

Khalid al-Taie

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook

Des membres des forces des renseignements irakiens participent à une opération de sécurité dans la province de l'Anbar le 20 mars. [Photo fournie par la Direction des renseignements militaires irakiens]

La Direction des renseignements militaires irakiens a démantelé plusieurs cellules de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) opérant dans la province de l'Anbar, a déclaré vendredi 22 mars un responsable local de l'Anbar.

« Les forces de la Direction ont récemment enregistré des succès exceptionnels en démantelant des cellules et en arrêtant des membres secrets de l'EIIS dans la province », a expliqué à Diyaruna Naeem al-Koud, président de la commission pour la sécurité du conseil provincial de l'Anbar.

Durant ce seul mois de mars, quatorze activistes ont été arrêtés dans différentes régions de l'Anbar, qui étaient recherchés pour des accusations de terrorisme et pour avoir combattu dans les rangs de l'EIIS lors des combats pour la libération, a-t-il ajouté.

Deux d'entre eux avaient été impliqués dans un attentat qui avait fait un nombre important de victimes parmi les soldats dans la localité d'al-Saqlawiya proche de Falloujah en septembre 2014, a-t-il précisé.

Parmi les individus arrêtés se trouvait également un élément de l'EIIS connu sous le nom d'Abou Saraqa, qui était chargé de recruter des enfants pour l'EIIS, a-t-il continué.

Jeudi, les forces ont arrêté à Heet un élément de l'EIIS qui était en charge des finances et de la collecte des impôts pour le groupe, a encore indiqué al-Koud.

La veille, des unités des renseignements militaires avaient arrêté les six membres d'une cellule terroriste de l'EIIS qui opéraient en deux groupes distincts à al-Qaim et à al-Karabla.

Fers de lance de la lutte contre l'EIIS

La Direction des renseignements militaires réalise « de très grands progrès dans l'exécution de ses missions de sécurité », a expliqué al-Koud.

« Ils ont infligé des revers sérieux à [l'EIIS] en traquant ses éléments et ses cellules dormantes grâce à des sources qui fournissent des informations précises, y compris depuis des zones désertiques inhabitées et reculées », a-t-il ajouté.

Les forces de la direction surveillent les appareils de communication et l'activité en ligne des activistes afin de pouvoir les traquer, a-t-il ajouté. Elles s'appuient également sur les informations fournies par les citoyens et les rapports de la surveillance aérienne et des drones.

« Les arrestations sont effectuées avec un niveau élevé de professionnalisme », a expliqué al-Koud, précisant que des embuscades sont montées pour arrêter certains éléments de l'EIIS, tandis que d'autres sont pris en tentant d'entrer dans le pays munis de faux passeports.

« Les terroristes tombent les uns après les autres », a-t-il dit, concluant que « cela reflète une avancée majeure du travail de renseignement, qui est aujourd'hui le fer de lance de la lutte contre les derniers éléments [de l'EIIS] ».

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
82
2

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha
| 2019-03-23

Que Dieu bénisse les efforts de nos forces de sécurité et militaire ! Elles sont des héros. Longue vie à l'Irak. Bas l'EIIS qui a été créé par les États-Unis et Israël!

Répondre