http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/03/20/feature-02

Terrorisme |

Jaish Maghawir al-Thawra poursuit les éléments de l'EIIS qui ont fui al-Baghouz

Waleed Abou al-Khair au Caire

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook

Des éléments de Jaish Maghawir al-Thawra en patrouille de nuit dans la Zone 55 pour surveiller les tentatives d'infiltration potentielles de l'EIIS. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux] 

Jaish Maghawir al-Thawra a pris des mesures exceptionnelles pour empêcher les éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) fuyant l'enclave d'al-Baghouz à Deir Ezzor de s'infiltrer dans la région d'al-Rukban, a indiqué un militant local.

Cette faction de l'Armée syrienne libre (ASL), appuyée par la coalition internationale, est présente dans le camp de déplacés d'al-Rukban et dans le désert voisin, connu sous le nom de Zone 55.

Elle a mis en place des mesures de sécurité extrêmement strictes après avoir découvert que des éléments de l'EIIS qui fuyaient al-Baghouz avaient tenté d'entrer dans cette zone ou de la traverser en passant par la badiya (désert), a expliqué le militant Tariq al-Nuaimi à Diyaruna.

Le colonel Mouhannad al-Talaa, commandant de Jaish Maghawir al-Thawra, a été blessé il y a quelques jours alors qu'il poursuivait un groupe d'éléments de l'EIIS. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

L'EISS continue de maintenir une présence dans ce désert, a-t-il poursuivi.

« À ce jour, Jaish Maghawir al-Thawra a pu arrêter plus de 250 éléments de l'EIIS », a ajouté al-Nuaimi.

Un chiffre susceptible d'augmenter, a-t-il précisé, au vu du grand nombre d'éléments de l'EIIS qui refusent de se rendre aux Forces démocratiques syriennes (FDS) qui luttent contre le groupe dans sa dernière enclave.

Renforcement des mesures de sécurité

Dans le cadre du renforcement des mesures de sécurité, Jaish Maghawir al-Thawra a intensifié ses patrouilles 24h sur 24 dans la région, et a interrogé les individus suspects pour s'assurer qu'ils n'étaient pas membres de l'EIIS, a indiqué al-Nuaimi.

« Il est très difficile de surveiller les régions désertiques, et cette difficulté est encore accentuée par les mauvaises conditions météo et les tempêtes de sable, lors desquelles la visibilité est quasi nulle », a-t-il ajouté.

Les autres mesures de sécurité prises par Jaish Maghawir al-Thawra comprennent une interdiction totale de porter des armes dans le camp d'al-Rukban, et des amendes pouvant atteindre 1 000 dollars pour les contrevenants.

Les entrées et sorties du camp ont été restreintes à l'entrée principale.

Une force de police d'al-Rukban a été mise en place et chargée de surveiller la situation à l'intérieur du camp et d'y assurer la sécurité, a ajouté al-Nuaimi.

« Les habitants du camp ont été à plusieurs reprises avertis de ne fournir aucune assistance, sous quelque forme que ce soit, à des éléments de l'EIIS », a-t-il indiqué, précisant que les contrevenants seraient poursuivis en justice.

Selon al-Nuaimi, les autres groupes de l'opposition armée présents dans la région acceptent entièrement les mesures mises en place par Jaish Maghawir al-Thawra.

Il s'agit notamment des Forces du Martyr Ahmad al-Abdo, de Jaish Usud al-Sharqiya, de Jaish Ahrar al-Ashaer et de Liwa Shuhada al-Qaryatayn, a-t-il précisé en conclusion.

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
8
2

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha