https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/02/26/feature-03

×
×
Sécurité |

Les pirates de Ghost Squad révèlent les identités de membres de l'EIIS

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Une image tirée d'une vidéo montrant l'emplacement d'un élément de l'EIIS tirée d'un site de réseau social piraté sur son téléphone. [Photo tirée du compte Twitter des Ghost Squad Hackers]

À la mi-février, un groupe international de pirates se faisant appeler les Ghost Squad Hackers a publié un grand nombre de documents dévoilant l'identité et les activités de plusieurs éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

L'opération, intitulée « Décryptage EIIS », incluait des informations personnelles et des journaux d'activité en ligne dévoilant les identités des combattants de l'EIIS pris pour cible dans quatorze pays, dont la Syrie et le Yémen, ont rapporté les médias.

Les informations obtenues et rendues publiques par ces Ghost Squad Hackers comprennent les noms des propriétaires de comptes de réseaux sociaux, des numéros de téléphone, des photos, des emplacements géographiques et des informations personnelles comme des numéros de compte en banque.

Ce piratage et ces révélations interviennent à un moment où les partisans de l'EIIS s'accusent les uns les autres publiquement sur internet de négligence dans leurs activités sur les réseaux sociaux, voire de « trahison » envers le groupe.

image

Une photo de deux éléments de l'EIIS obtenue sur le compte Telegram d'un administrateur de page. [Photo tirée du compte Twitter des Ghost Squad Hackers]

Ces dernières révélations publiques concernant des combattants de l'EIIS pourraient ainsi être le résultat de mauvaises pratiques de sécurité personnelle ou d'un sabotage délibéré par des factions rivales.

Mazen Zaki, directeur du Centre Ibn al-Waleed d'études et de recherche sur le terrain, a indiqué à Diyaruna qu'un examen plus approfondi fera la lumière sur les opérations de recrutement du groupe sur internet et les réseaux sociaux.

Les comptes de réseaux sociaux qui ont été piratés étaient « la première ligne d'attaque du groupe », grâce à laquelle il a pu recruter des milliers de jeunes du monde entier, a-t-il fait savoir.

« La mise à jour de ces réseaux privera le groupe de l'un de ses outils de recrutement les plus importants et éliminera une menace sérieuse pour les civils du monde entier », a-t-il ajouté.

L'identité de membres de l'EIIS dévoilée

Sur la base des informations publiées par les Ghost Squad Hackers, a déclaré Zaki, l'opération était en cours depuis longtemps avant qu'elle ne soit dévoilée au grand public.

L'opération a révélé des listes de contact et des messages de l'EIIS, ainsi que des informations sur de nombreux groupes extrémistes actifs sur les réseaux sociaux, a-t-il indiqué.

Le piratage a été réalisé grâce à des téléphones portables utilisant des techniques de « miroir », grâce auxquelles les pirates ont réussi à gagner accès aux téléphones des éléments de l'EIIS comme s'ils s'agissaient des leurs, a-t-il expliqué.

« Les pirates ont donc pu prendre des photos et des vidéos en direct des combattants de l'EIIS alors qu'ils tenaient leur téléphone », a-t-il rapporté.

Zaki a déclaré que l'importance de l'opération « Décryptage EIIS » est qu'elle révèle l'identité des administrateurs des plateformes affiliées à l'EIIS dans plusieurs pays.

Cela rendra publics les plans de mobilisation du groupe, a-t-il indiqué, ajoutant que le fait de révéler les noms d'éléments de l'EIIS permettra aux autorités de les surveiller de plus près.

« Ces informations requièrent un examen, des recherches et des études approfondis pour comprendre les modes de pensée du groupe extrémiste en ce qui concerne ses méthodes de recrutement, afin de l'empêcher lui et d'autres groupes de mener des opérations de recrutement dans le monde entier », a déclaré Zaki.

Aimez-vous cet article?
16
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha