https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/01/23/feature-04

×
×
Sécurité |

Des combattants des FDS s'emparent du dernier village de l'EIIS en Syrie

AFP

image

De la fumée s'élève dans les airs après des bombardements dans la province de Deir Ezzor, alors qu'un véhicule des FDS s'arrête à Hajin le 15 décembre, un jour après que les FDS ont pris le contrôle de cet ancien bastion de l'EIIS. [Delil Souleiman/AFP]

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) se sont emparées du dernier village de Syrie tenu par « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) mercredi 23 janvier, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

C'est la culmination d'une vaste offensive lancée par les FDS en septembre avec le soutien de la coalition internationale, lors de laquelle elles ont réduit à la portion congrue la dernière enclave du groupe près de la frontière irakienne.

La capture du village d'al-Baghouz laisse les derniers combattants acharnés de l'EIIS terrés dans des fermes réparties dans les champs et les vergers irrigués sur la rive nord de la vallée de l'Euphrate.

« Les opérations de recherche se poursuivent à al-Baghouz pour trouver tous les combattants de l'EIIS qui se cachent encore », a fait savoir Rami Abdel Rahman, directeur de l'observatoire.

« Les FDS vont maintenant devoir aller dans les terres agricoles autour d'al-Baghouz », a-t-il expliqué.

Près de 4900 personnes, en majorité des membres des familles des combattants de l'EIIS, comptant 470 combattants du groupe, ont fui l'enclave depuis lundi, a indiqué Abdel Rahman mardi soir.

Parmi eux, 3500 se sont rendus aux FDS qui progressaient durant la seule journée de mardi.

Ces prisonniers ont été évacués à bord de dizaines de camions affrétés par les FDS.

La chute d'al-Baghouz fait suite à la capture de l'unique ville de cette enclave, Hajin, et des villages d'al-Shaafa et al-Sousa au cours des dernières semaines.

Cette nouvelle vague de départs signifie que près de 27 000 personnes ont quitté des zones qui appartenaient à l'EIIS depuis début décembre, dont près de 1800 extrémistes qui se sont rendus, a précisé l'observatoire.

L'EIIS est désormais confiné sur seulement 10 km² à Deir Ezzor, a-t-il ajouté.

Aimez-vous cet article?
2
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire