Sécurité

Cinq activistes de l'EIIS abattus par l'aviation irakienne dans le désert d'al-Rutba

Khalid al-Taie

image

Une photo aérienne montre un hélicoptère irakien ratissant le désert d'al-Rutba à la recherche des derniers éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » en novembre dernier. [Photo fournie par le commandement des opérations dans l'Anbar]

Cinq membres de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) ont été abattus dans le désert d'al-Rutba, dans l'ouest de la province de l'Anbar, a déclaré lundi 14 janvier un responsable irakien.

« Samedi, des appareils irakiens ont bombardé un petit pickup avec à son bord cinq terroristes », a indiqué à Diyaruna le maire d'al-Rutba, Emad al-Dulaimi.

Cette frappe « a été conduite dans une région désertique appelée al-Jalabat, à environ 80 kilomètres au sud d'al-Rutba », a-t-il poursuivi.

Ces extrémistes faisaient l'objet d'une surveillance aérienne du commandement des opérations dans l'Anbar, a-t-il précisé, et ils ont été frappés alors qu'ils cherchaient à se cacher dans cette zone désertique après avoir lancé une attaque contre un poste irakien à la frontière avec l'Arabie saoudite, qui n'a fait aucune victime.

image

Des unités irakiennes ratissent le désert au sud d'al-Rutba à la recherche d'éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » sur cette photo publiée en ligne le 19 mars 2018. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

« Les terroristes qui ont été abattus étaient des éléments de l'EIIS très dangereux », a poursuivi al-Dulaimi, révélant l'identité de trois d'entre eux qui étaient « de hauts responsables au sein du groupe terroriste ».

Salah Ahmed Ouda Harat était responsable d'une cellule terroriste impliquée dans l'assassinat de dignitaires et de responsables locaux du district d'al-Rutba, a-t-il indiqué.

La plus connue des victimes de cette cellule était cheikh Mounir Akab, imam d'une mosquée et principal d'une école dans la région d'al-Qarya al-Almaniya à al-Rutba, assassiné le 19 octobre, a poursuivi al-Dulaimi.

« Les deux autres terroristes étaient Karim Allawi Harat et Ahmed Mohammed Mahmoud al-Qaraghuli », a-t-il ajouté.

Ils étaient responsables de plusieurs attaques terroristes et étaient impliqués dans des opérations d'extorsion d'habitants locaux sous le règne de l'EIIS à al-Rutba, a-t-il ajouté.

Baisse du nombre d'infiltrations de l'EIIS

La neutralisation de ces éléments est « un succès majeur de nos forces, qui ont récemment commencé à lancer des attaques de précision contre des cibles terroristes spécifiques », a poursuivi al-Dulaimi.

Ces attaques se sont accompagnées d'opérations continues de traque dans les zones désertiques, a-t-il ajouté, soulignant que les forces de sécurité avaient lancé dimanche une opération militaire destinée à rechercher des éléments restants et des repaires de l'EIIS au sud d'al-Rutba.

« Nos forces resserrent l'étau sur les terroristes dans le désert et ne leur laissent aucune liberté de mouvement ni aucun répit pour constituer des bases secrètes », a-t-il ajouté.

Même si les opérations dans le désert ne sont pas terminées, a poursuivi al-Dulaimi, « ces campagnes militaires ont très largement contribué à réduire le nombre et l'influence des éléments restants ».

Et de conclure : « Les cas d'infiltration de terroristes dans le district d'al-Rutba ont largement diminué. »

Aimez-vous cet article?

3 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

Si les militants appartiennent à "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS), où sont leurs armes et leurs munitions? !!! Ce sont peut-être des innocents qui n’ont rien à voir avec l'EIIS ; ils seraient peut-être allés dans le désert à la recherche de truffes du désert pour les vendre et gagner leur vie. Si vous recherchez réellement des membres de l'EIIS, ils restent, avec toute leur force et leur équipement, à Wadi Huran. Allez-y et combattez-les. Ne fermez pas les yeux!

Répondre

Logique

Répondre

Pourquoi "l’État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) dit cela? Au contraire, il y a des gens qui sont avec vous le matin et vous attaquent la nuit. L'EIIS a une présence dans les institutions militaires. La plupart de vos politiciens sont de l'EIIS. Allez simplement au désert, à Routbah, pour voir le vrai sens de l'EIIS.

Répondre