http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/11/26/feature-02

×
×
Droits de l'Homme |

L'Irak aide les habitants des camps de déplacés inondés

Khalid al-Taie

Des déplacés internes irakiens attendent pour recevoir du combustible de chauffage après les fortes pluies qui ont commencé vendredi 23 novembre et ont provoqué d'importantes inondations dans les camps de déplacés du nord du pays. [Photo fournie par la Oil Products Distribution Company]

Le gouvernement irakien s'est efforcé ce week-end d'apporter une réponse à la crise provoquée par les inondations dans le nord du pays causées par les fortes pluies récentes.

Au moins 21 personnes sont mortes, 180 autres ont été blessées et des dizaines de milliers ont été déplacées par les fortes pluies qui ont commencé vendredi 23 novembre, et des femmes et des enfants font partie des morts, ont fait savoir dimanche les Nations unies et le ministère de la Santé.

Certaines se sont noyées, d'autres sont mortes dans des accidents de voiture, ont été électrocutées ou ont été prises au piège lorsque leurs maisons se sont effondrées, a précisé Seif al-Badr, porte-parole du ministère de la Santé, à l'AFP.

Le bureau des Nations unies en Irak a indiqué que les pluies torrentielles avaient contraint des milliers de personnes à quitter leurs maisons.

Des bénévoles distribuent de la nourriture aux personnes touchées par les inondations qui ont frappé le district d'al-Sharqat, dans la province de Salaheddine. [Photo fournie par le College of Basic Education d'al-Sharqat]

Près de 10 000 personnes dans la province de Salaheddine et 15 000 à Ninive ont un besoin d'aide urgent, notamment des familles dans les camps de déplacés qui avaient été déplacées après que « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) se fut emparé de leurs régions en 2014, ont ajouté les Nations unies.

Dans le district d'al-Sharqat à Salaheddine, des milliers de maisons ont été entièrement inondées par les pluies, tandis que dans la ville de Mossoul, à Ninive, les fortes pluies ont submergé deux ponts flottants sur le Tigre, lequel coupe la ville en deux.

Aide humanitaire aux déplacés

Vendredi, le Premier ministre Adel Abdel Mahdi a annoncé qu'il avait mis en place une cellule de crise composée des forces de sécurité et des autorités locales pour offrir une réponse coordonnée.

Depuis, le ministère des Migrations et des Déplacements a apporté de l'aide à des milliers d'habitants des camps de déplacés inondés, a précisé Ali Abbas Jahankir, vice-directeur général du département des affaires de branche du ministère.

Cela a été fait en coordination avec l'armée irakienne, d'autres agences gouvernementales et des organisations internationales, a-t-il expliqué à Diyaruna.

Le niveau record de l'eau a entraîné la submersion partielle d'environ 5 000 tentes dans treize camps au sud de Mossoul, a poursuivi Jahankir.

« Immédiatement après le début de la crise, nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour y répondre », a-t-il précisé. « Les DI ont été évacués, l'eau éliminée de leurs camps, et les dégâts subis par les tentes et les infrastructures réparés. »

Les habitants des camps ont ensuite pu revenir, a-t-il ajouté, soulignant que ces familles avaient bénéficié d'une aide alimentaire et d'un soutien, et avaient, grâce à une coopération avec les Nations unies, reçu des couvertures, des literies, des matelas et d'autres articles de première nécessité.

Le personnel du ministère du Commerce a distribué des fournitures, et le ministère du Pétrole a fourni du combustible de chauffage, soulignant que la crise avait été contenue et que la situation était revenue à la normale dans les camps.

Des mesures de protection contre les intempéries

Il y a quelque temps, le ministère des Migrations et des Déplacements avait commencé à remplacer les tentes usées qui n'étaient plus en mesure de résister aux conditions climatiques, a ajouté Jahankir, précisant que « nous accentuerons nos efforts à cet égard »

Entre-temps, a-t-il indiqué, les équipes du génie militaire construisent des digues de terre autour des camps pour les protéger contre un nouveau déluge et les inondations.

Le ministère travaille avec d'autres ministères, des organisations et des équipes de bénévoles pour apporter une aide aux centaines de villageois dans les vallées d'al-Sharqat dont les maisons ont été inondées et les fermes rayées de la carte, a poursuivi Jahankir.

« L'armée a évacué près de 2 000 villageois qui étaient encerclés par l'eau vers des zones sûres, et nous les avons par la suite transférés vers un ancien camp et leur avons distribué de la nourriture et une aide humanitaire d'urgence », a-t-il expliqué.

Et de conclure :« Nous assistons actuellement à de grandes opérations gouvernementales visant à assécher les villages en évacuant l'eau vers le Tigre et le bassin d'al-Tharthar, et à réparer les dégâts pour permettre aux habitants de revenir rapidement dans leurs régions. »

Aimez-vous cet article?
0

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha
| 2018-11-28

Merci pour vos efforts fructueux pour porter l'aide aux nécessiteux et aux personnes touchées. Cela montre bien évidemment votre générosité, vos bonnes manières et votre gentillesse. Que Dieu vous accorde le succès.

Répondre