Sécurité

Un repaire de l'EIIS touché par une frappe aérienne près de Kirkouk

Khalid al-Taie

image

Un appareil de la coalition internationale participe à une sortie visant les positions de l'EIIS sur cette photo d'archive, publiée en ligne le 4 octobre 2017. [Photo fournie par l'US Digital Outreach Team]

Les services irakiens de lutte contre le terrorisme (CTS) ont indiqué lundi 5 novembre avoir fourni à la coalition internationale des informations concernant un repaire de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) près de Kirkouk qui ont permis le succès d'une frappe aérienne.

« Nous avons fourni aux forces de la coalition des renseignements très précis sur un repaire qui abritait une cellule terroriste près de Kirkouk », a déclaré à Diyaruna Sabah al-Numan, porte-parole de ces services.

« Les appareils de la coalition ont immédiatement mené une frappe dévastatrice contre ce repaire, qui consistait en une série de tunnels d'une longueur de 500 mètres », a-t-il précisé.

Au total, 19 éléments de l'EIIS ont été tués dans cette frappe, a-t-il ajouté.

Les CTS surveillaient les mouvements de cette cellule et avaient rassemblé de nombreuses informations auprès de sources privées sur leurs caches, a-t-il expliqué, en se félicitant de la parfaite synchronisation de cette frappe préemptive.

Cette cellule prévoyait de lancer des attaques terroristes contre des cibles civiles et de la sécurité dans la ville de Kirkouk et les localités environnantes, a précisé al-Numan.

« Cette frappe préemptive a fait échouer la menace terroriste et a privé l'EIIS d'une occasion de mettre en œuvre ses projets criminels », a-t-il poursuivi.

Une coordination sécuritaire réussie

Cette opération de Kirkouk démontre « l'étendue de la coopération et la coopération permanente et fructueuse avec les forces de la coalition », a rappelé al-Numan.

La coalition internationale a été constante dans son soutien aux efforts irakiens « d'éliminer les résidus de la présence ennemie, notamment dans les zones désertiques éloignées, et de créer un environnement sûr et stable », a-t-il ajouté.

« Notre travail conjoint dans l'échange de renseignements et la surveillance des activités des derniers éléments de l'EIIS fonctionne bien, avec des frappes aériennes réussies contre leurs repaires », a souligné al-Numan.

Les forces des CTS ont également conduit leurs propres opérations spéciales, a-t-il noté, grâce auxquelles elles ont été en mesure d'éradiquer des cellules et des réseaux terroristes dangereux et de frapper leurs sources de soutien.

Mi-octobre, par exemple, elles sont parvenues à démanteler une cellule terroriste forte de sept éléments après l'avoir traquée dans la ville de Kirkouk.

Cette cellule était responsable d'attaques contre des civils dans la ville, a-t-il indiqué, ajoutant que des armes légères, des engins explosifs improvisés (EEI) et des détonateurs avaient été trouvés en possession des détenus.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500