NOUVELLES D’IRAK
Sécurité

La police pétrolière irakienne renforce les mesures pour protéger les ressources nationales

Par Khalid al-Taie

image

Les équipes d'ingénierie irakiennes réparent des puits de pétrole dans le champ pétrolier d'al-Qayyarah qui avaient été détruits par 'l'Etat islamique en Irak et en Syrie'. [Crédit photo : Société pétrolière du nord]

La police pétrolière irakienne, chargée de la protection des champs pétroliers du pays, a adopté des mesures strictes pour empêcher les résidus de « l'Etat islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) de menacer les ressources énergétiques nationales, a annoncé le directeur des médias au sein de la police à Diyaruna lundi 30 juillet.

Six kamikazes de l'EIIS ont attaqué le 19 juillet une installation pétrolifère dans la ville d'al-Siniya au nord de la province de Salaheddine, se faisant exploser parmi les forces de la police pétrolière irakienne, d'après une source dans le commandement de la police de Salaheddine.

Plusieurs membres des forces irakiennes ont été blessés dans l'attaque.

Le 11 juillet, les forces irakiennes ont déjoué un attentat de l'EIIS sur les puits pétroliers à la ville de Dabs dans l'ouest de la province de Kirkouk.

Des dizaines d'éléments du groupe ont bombardé un nombre de postes de garde des puits pétroliers, et se sont affrontés aux officiers de police stationnés, ce qui a mené la police de Kirkouk à envoyer des renforts à la zone.

Les drones surveillent les mouvements des combattants

Les forces de la police pétrolière irakienne sont prêts à repousser toute attaque terroriste sur les installations pétrolières du nord, a annoncé le directeur du département des médias au sein de la police pétrolière irakienne le capitaine Ali al-Maliki à Diyaruna.

« Actuellement, nous avons assez de force pour protéger ces installations après les avoir renforcées avec les gardes de sécurité de la Direction de police pétrolière du sud et les troupes de Bassora », a-t-il signalé.

« Nos forces sont massivement déployées autour des champs pétroliers et stations électriques à Salaheddine et Kirkouk, aussi bien que les champs pétroliers d'al-Qayyarah et Najma près de la ville de Mossoul », a-t-il ajouté.

« De même, nous avons coordonné avec la Police fédérale et les Forces des opérations conjointes pour appliquer d'autres mesures de prévention », a indiqué al-Maliki, notant que les « drones de reconnaissance et de surveillance observent les mouvements des terroristes sur une base presque quotidienne ».

Les unités de sécurité sont positionnées dans une série de hauts plateaux et zones lointaines et mènent des opérations continuent de recherche des bastions de l'ennemie, les détruisant sur le champ, poursuit-il.

'Tentative désespérée'

Les attaques récentes de l'EIIS étaient destinées à détruire l'infrastructure pétrolière irakienne, et par conséquent, son économie, a souligné al-Maliki.

C'est une « tentative désespérée pour arrêter la reconstruction dans ses rails, alors que le personnel de techniciens et d'ingénieurs exercent d'énormes efforts pour réparer les installations de production pétrolière et raffineries », a-t-il indiqué.

Ces installations ont subi de graves dégâts des mains des combattants, en particulier dans la ville de Baiji, au nord de Salaheddine, a-t-il ajouté.

« Trente des 87 puits de pétrole dans les champs de Salaheddine, notamment les champs pétroliers d'Allas et Ajil, ont arrêté la production après qu'ils étaient détruits par les éléments de l'EIIS pendant leur contrôle de la province », a indiqué al-Maliki.

Les éléments du groupe ont également mis le feu dans plusieurs champs pétroliers à al-Qayyarah, que la police pétrolière, en coopération avec le Corps de la défense civile irakien, ont réussi à éteindre.

Les résidus de l'EIIS cherchent à montrer que leur groupe est toujours capable de constituer une menace à travers les attaques perpétrées par de petits poches d'extrémistes, a affirmé al-Maliki, « mais ils sont effectivement terminés et une chose du passé ».

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500