Sécurité

Les forces irakiennes fouillent les collines de Hamreen à la recherche de cellules de l'EIIS

Par Khalid al-Taie

image

Le premier ministre irakien Haider al-Abbadi rencontre les chefs de sécurité pour discuter des plans d'élimination des cellules dormantes de l'EIIS dans cette photo publiée en-ligne le 25 juin. [Photo fournie par le bureau de presse du Premier ministre irakien]

Le ministère irakien de la défense a annoncé mardi 26 juin qu'il est déterminé à éliminer les cellules dormantes de « l'Etat islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) et à protéger les civils des menaces terroristes.

Le communiqué du ministère intervient plusieurs heures après qu'une force militaire a lancé une opération de ratissage d'envergure dans la zone de ​​Hamreen à la recherche de six irakiens enlevés par l'EIIS la semaine dernière alors qu'ils empruntaient la route de Bagdad-Kirkouk.

L'EIIS a kidnappé les six hommes à Kirkouk et a menacé dans une vidéo de les tuer à moins que les femmes membres de l'EIIS condamnées à la prison à perpétuité et à mort en Irak ne soient libérées.

« Après sa défaite militaire, l'EIIS tente aujourd'hui de donner à ses derniers éléments un soutien moral en activant ses cellules dormantes à mener des opérations qui peuvent à tout le moins être décrites par lâches », a affirmé le porte-parole du ministère le major-général Tahseen al-Khafaji.

image

Déploiement des forces irakiennes dans les collines de Hamreen à la recherche de six irakiens enlevés par l'EIIS sur la route de Bagdad-Kirkouk. [Photo fournie par la police de Diyala]

Le groupe cherche à établir sa présence en commettant des crimes contre les innocents, tel que l'enlèvement récent de six irakiens, explique-t-il.

Dans une réunion de sécurité prolongée lundi avec le Premier ministre Haider al-Abbadi, « nous avons reçu des instructions strictes à poursuivre et attaquer les cellules dormantes de l'EIIS où qu'elles soient », a précisé al-Khafaji. « Nous sommes déterminés à éliminer ces cellules. »

A la suite de la réunion, une force d'opérations spéciales a été créée pour protéger les citoyens irakiens, « sécuriser les routes des gangs terroristes et criminelles , et lancer une campagne immédiate de pourchasse des éléments terroristes », a signalé al-Khafaji.

« Les instructions sont focalisées sur l'intensification du travail de renseignement, l'échange d'informations, et les efforts coordonnés à ne laisser aucune chance aux terroristes et les empêcher de menacer la sécurité des citoyens », poursuit-il.

Relation forte avec les citoyens

« Notre victoire [contre l'EIIS] a été réalisée grâce à la forte relation qui s'est développée entre les citoyens et les forces de sécurité », a souligné al-Khafaji.

« Les sacrifices des soldats et leur empressement à sauver la population locale du siège de l'EIIS et tirer à n'importer quel prix, c'est ce qui a consolidé les liens de confiances et l'entente mutuelle entre les deux côtés », a-t-il ajouté.

« Nous comptons sur cette relation pour nous aider à poursuivre les terroristes, lancers des opérations préventives contre leurs bastions secrets et attaquer leurs dépôts d'armes et d'équipements », a précisé al-Khafaji.

Une force conjointe de sécurité constituée de personnel de la 5e division, les renseignements militaires et la police de Diyala police, avec l'aide des avions de l'armée, a lancé lundi une grande opération de recherche.

Le but est de pourchasser les restes de l'EIIS dans les collines de Hamreen, a-t-il affirmé.

D'après un communiqué émis par le commandement de la police de Diyala, un extrémiste a été tué dans l'opération jusqu'à présent.

En plus, trois maisons de repos et 10 motocyclettes ont été détruites, neuf engins explosifs ont été désamorcés, et une camionnette et dépôts d'explosifs, équipements et armes ont été saisis, a fait savoir le communiqué.

Aimez-vous cet article?
2
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)