https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/02/23/feature-03

×
×
Sécurité |

Réouverture de l'Académie de l'armée de l'air irakienne à Balad

Par Khalid al-Taie

image

Un pilote de chasse irakien vu ici en train de se préparer à décoller sur cette photo de l'armée de l'air irakienne, publiée en ligne le 4 décembre 2017.

Mercredi 21 février, le ministère irakien de la Défense a officiellent rouvert l'Académie de l'armée de l'air irakienne sur la base aérienne de Balad, au nord de Bagdad.

Cette académie est une composante intégrale de la principale académie de l'armée de l'air située de la base aérienne Imam Ali, dans la province de Dhi Qar, a expliqué à Diyaruna le général de brigade Tahseen al-Khafaji, porte-parole du ministère.

L'académie de Balad sera spécialisée dans la formation pratique des pilotes de chasse, de reconnaissance et de transport, une fois achevé leur formation militaire et théorique à l'académie centrale, a-t-il précisé. Elle formera également les officiers de maintenance.

Lors de cette formation, les pilotes acquéreront des compétences techniques de haut niveau sur des appareils de type Cessna 172, Cessna 208, T-6 et T-50, a poursuivi al-Khafaji.

Ingénieurs et techniciens bénéficieront d'une formation à la maintenance des appareils, a-t-il ajouté.

La rouverture de cette académie est un saut qualitatif pour les forces armées irakiennes, a poursuivi al-Khafaji, soulignant qu'elle constituera « un canal important pour renforcer les capacités de notre armée en termes de pilotes et de personnel technique ».

Elle permettra aux pilotes et au personnel de maintenance de développer leurs capacités à mieux défendre le pays et à protéger ses frontières, a-t-il ajouté.

Des systèmes de formation avancés

Cette académie utilisera des systèmes de formation avancés et des instructeurs professionnels, pour produire des diplômés disposant de compétences avancées, a continué al-Khafaji.

Il a souligné le rôle de la coalition internationale dans le fait d'aider l'Irak à mettre en place ses ressources humaines dans le domaine de l'aviation militaire.

« Nous avons grand besoin de l'expérience de la coalition dans ce domaine, et elle nous aide à permettre à nos pilotes d'acquérir l'expertise requise », a-t-il indiqué.

« Ce soutien permet de développer notre potentiel, et nous donne de plus grandes chances de faire progresser nos ressources militaires, dans le droit fil de notre vision stratégique pour la phase de l'après-guerre contre le terrorisme », a-t-il ajouté.

Cette phase s'attachera à la formation et au renforcement des compétences du personnel militaire.

Le ministère de la Défense travaille à développer les capacités de l'ensemble des professions militaires, a-t-il indiqué, précisant que l'académie de Balad devrait accepter au moins quatre-vingts pilotes stagiaires chaque année après qu'ils auront achevé leur formation théorique.

L'armée de l'air irakienne a assuré un soutien essentiel aux forces terrestres lors des combats pour chasser « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), a-t-il conclu, soulignant que sa mission se poursuit alors qu'elle frappe encore les cellules dormantes et les bases restantes du groupe.

Aimez-vous cet article?
5
NON
6 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire

Que la paix soit sur vous ! Je suis un Irakien kurde. Je vis au Kurdistan. J'ai 18 ans. Je suis diplômé en science. Ma moyenne est supérieur à 70%. Je veux rejoindre la force aérienne irakienne. Est ce que vous m'acceptez?

Répondre

Oui.

Répondre

Je suis un lauréat de l'école secondaire, branche scientifique. J'ai 20 ans. Je veux rejoindre la Force de l'air irakienne.

Répondre

Quelles sont les moyennes exigées par la Faculté?

Répondre

Demande de rendez-vous. Je m'appelle Ahmed Mahmoud Nasief Khalil. Je suis diplômé de l'Institut des formateurs techniques, département de l'électronique. Je demande un rendez-vous au ministère de la Défense, car j'en ai un besoin de manière urgente vu que je suis le seul soutien de ma famille. Merci.

Répondre

Merci ! nous sommes fatigués de cette vie.

Répondre