Société

Un habitant de Falloujah installe un musée dans sa maison

Par Saif Ahmed à l'Anbar

image

L'habitant de Falloujah, Faris al-Jobouri, a transformé une partie de sa maison en musée qui expose des objets qu'il a collectionnés au fil des ans. [Saif Ahmed / Diyaruna]

Faris al-Jobouri, un habitant de Falloujah, a transformé une partie de sa maison en musée, exposant de nombreux objets culturels qu'il a collectionnés au fil des ans.

Le musée, près de la mosquée al-Hadhra al-Mohammadiya dans le centre-ville, affiche des livres, des radios, des téléphones, des photos et des pots en céramique qui remontent à l'époque de la monarchie irakienne et avant.

"La collecte d'antiquités et de pièces d'époque a toujours été un de mes passe-temps, depuis que j'étais jeune", a déclaré al-Jobouri à Diyaruna. "Ma famille m'a encouragé à garder des antiquités et des objets de collection ayant une valeur historique".

Le musée expose de vieilles images, de vieux livres de poètes et d'historiens et une variété de perles de prière, de cigarettes, de briquets et de vieux pots en céramique, a-t-il dit.

image

La collecte d'objets a été un passe-temps de longue date de Faris al-Jobouri, résident de Falloujah. [Saif Ahmed / Diyaruna]

image

Le musée comprend des livres, des radios, des téléphones, des images, des cigarettes, des briquets et des pots en céramique qui remontent à l'époque de la monarchie irakienne. [Saif Ahmed / Diyaruna]

"J'ai acheté certains [des articles] lors de ventes aux enchères, tandis que d'autres que j'ai ramassé dans les magasins d'antiquités des provinces à travers l'Irak", a-t-il ajouté.

"Vous pouvez également trouver de vieilles caméras Kodak et des bobines de film dans mon petit musée, ainsi que d'anciennes lanternes et même des boutons", a déclaré al-Jobouri, notant qu'il a décoré le musée avec ses propres œuvres d'art.

Al-Jobouri a indiqué qu'il a installé le musée de sorte qu'il pourrait servir de symbole culturel dans une ville et une province qui ont été en proie à des problèmes de sécurité au cours des dernières années.

Il a pour but de rappeler le riche passé de la ville, a-t-il ajouté, "afin que nous n'oublions pas que chaque pays et chaque ville a une histoire et un héritage culturel et intellectuel qui ne peuvent jamais être oubliés".

'Engagement civique exceptionnel'

Le musée d'al-Jobouri est un exemple exceptionnel d'engagement civique à l'Anbar, et contribuera à "répandre notre ancienne culture et à faire prendre conscience des temps révolus", a déclaré à la presse le journaliste Nabil Azzami, basé à Falloujah.

"Nous espérons que ce petit musée deviendra un grand musée, où d'autres résidents locaux intéressés pourront exposer leurs objets de collection, et que finalement, nous obtiendrons le soutien du gouvernement et de la société civile pour un tel projet", a-t-il souligné.

"L'Anbar a beaucoup de jeunes talents et de potentiel et les gens essaient de répandre une culture de paix et d'amitié", a déclaré Imad Abdullah, directeur de la Maison de la culture irakienne à Falloujah.

Certains habitants préservent l'histoire en collectant et en exposant des objets grâce à de petites initiatives qui ont néanmoins un sens et un bénéfice considérables, a-t-il dit à Diyaruna.

"Un musée à Falloujah est quelque chose de rare et a un grand impact culturel", a-t-il poursuivi, "Nous soutenons cette démarche, et nous encourageons tout le monde à préserver le patrimoine et l'histoire de l'Anbar".

Le renouveau culturel, après l'EIIS

"Libérer l'Anbar de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) a contribué à ramener les traditions littéraires et artistiques", a déclaré l'artiste de l'Anbar Malath Yousuf.

L'art est une partie intégrante de la société dans la province, qui abrite de nombreux poètes, artistes et écrivains, a-t-il dit à Diyaruna.

"Nous sommes fiers de notre héritage littéraire", a-t-il souligné, "le monde entier voit une civilisation ancienne à travers son art et ses artéfacts, et c'est ce que le propriétaire du musée de Falloujah essaie de faire".

En choisissant d'afficher sa petite collection, al-Jobouri envoie un message selon lequel l'Anbar n'a pas été contaminé par le terrorisme, a déclaré Yousuf.

"Le gouvernement devrait soutenir ce musée et agrandir le bâtiment ou le déplacer vers une plus grande installation afin que plus de visiteurs puissent y avoir accès et organiser des visites d'autres provinces", a-t-il ajouté.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500