NOUVELLES D’IRAK
Terrorisme

Daech retient les habitants de Raoua en otages

Par Khalid al-Taie

image

Un soldat irakien accueille des habitants de villages situés près de Raoua ayant fui « l'État islamique » au cours des dernières semaines. [Photo extraite de la page Facebook du commandement des opérations conjointes]

« L'État islamique » (Daech) retient en otages les habitants de Raoua, ville de la province de l'Anbar, dans l'ouest du pays, alors que les forces irakiennes se préparent à progresser, a déclaré un responsable local à Diyaruna mardi 7 novembre.

Vendredi, les forces irakiennes ont libéré al-Qaïm, la plus grande ville contrôlée par Daech en Irak.

Avec la chute d'al-Qaïm, les combattants de Daech en Irak ne possèdent plus que la petite ville voisine, Raoua, et les poches environnantes du désert aride le long de l'Euphrate.

Les forces irakiennes assiègent Raoua sur plusieurs fronts et se préparent à passer à l'attaque une fois que la recherche d'activistes à al-Qaïm sera terminée et que la zone sera débarrassée d'explosifs.

« Il reste encore environ 250 familles assiégées par Daech à Raoua », a fait savoir à Diyaruna le maire de la ville, Hussein Ali al-Akidi.

Les militants retiennent ces familles en otages, les obligent à rester chez elles et leur interdisent de partir pour quelque raison que ce soit, a-t-il rapporté.

« Ils leur ont également dit qu'ils tueraient tous ceux qui essaient de contacter ou d'aider les forces de sécurité », a-t-il ajouté.

Al-Akidi a exprimé son inquiétude quant au sort des habitants ainsi pris au piège, soulignant le fait « qu'ils sont dans une situation très difficile à tous points de vue ».

Tactiques de guérilla

Des sources ont confirmé que des combattants de Daech ont creusé des tranchées et des passages secrets entre les maisons et ont posé des engins explosifs dans les rues principales, a déclaré al-Akidi.

Grâce à ces mesures, le groupe compte ralentir la progression des forces irakiennes « sans se préoccuper de la vie des habitants », a-t-il expliqué.

Il ne reste plus que quelques dizaines de militants de Daech à Raoua selon ces sources. Ils utilisent principalement des motos pour se déplacer afin d'éviter les frappes aériennes.

Les extrémistes bombardent régulièrement au mortier les forces stationnées autour de la ville depuis les quartiers peuplés, avant de fuir pour se cacher, a rapporté al-Akidi, précisant qu'en agissant de la sorte, ils rendent très difficile toute réponse directe à ces sources de tir.

Ils profitent également du fait que Raoua ouvre sur un vaste désert qui s'étend vers le nord sur la province de Ninive et vers l'ouest vers la frontière avec la Syrie, a-t-il poursuivi.

« De nombreuses familles ont réussi à s'échapper de Raoua au cours des dernières semaines, avant la bataille pour libérer al-Qaïm », a fait savoir al-Akidi.

Environ 138 familles sont parties vers la ville d'al-Routba et ont été hébergées dans le camp Kilo 18 à l'ouest de Ramadi, et dans le camp Tourist City d'Habbaniya, a-t-il indiqué.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500