NOUVELLES D’IRAK
Droits de l'Homme

L'Irak fournit les zones libérées en carburant pour l'hiver

Par Khalid al-Taie

image

Des équipes techniques réparent des lignes de production de pétrole à la raffinerie d'al-Siniya, sur cette photo publiée le 23 octobre. [Photo extraite de la page Facebook de la North Refineries Company]

Le gouvernement irakien a approvisionné toutes les zones libérées de « l'État islamique » (Daech) en dérivés du pétrole, a déclaré un responsable irakien à Diyaruna vendredi 3 novembre.

Cette action fait partie des mesures pour répondre aux besoins en carburant des personnes déplacées internes (PDI) et de celles qui sont revenues sur leurs lieux de résidence, avant que les températures ne chutent.

Le ministère du Pétrole « n'a ménagé aucun effort pour commencer immédiatement à réhabiliter les installations énergétiques dès qu'une ville est libérée du groupe terroriste », a déclaré Assem Jihad, porte-parole du ministère.

Les installations pétrolières sont de nouveau opérationnelles, a-t-il fait savoir, la dernière en date étant la raffinerie de pétrole d'al-Qayyara, au sud du Mossoul, après que ses unités de production endommagées ont été reconstruites.

Plusieurs entrepôts stockant des dérivés de pétrole, ainsi que des pipelines ont été réhabilités, a-t-il indiqué.

Ces mesures de reconstruction ont été menées à un rythme accéléré pour pouvoir fournir des dérivés de pétrole à la population locale et rétablir l'approvisionnement en électricité avant l'hiver, a-t-il poursuivi.

La planification précoce porte ses fruits

Les dépôts de pétrole de la province de Ninive ont été approvisionnés en quantités importantes de dérivés de pétrole, dont près de 2 950 mètres cubes d'essence, 5 200 mètres cubes de kérosène, et 7 940 mètres cubes de diesel.

« Il existe un accord avec une raffinerie appartenant à des investisseurs visant à fournir 40 000 barils de pétrole raffiné par jour à Ninive, et le reste aux zones libérées », a rapporté Jihad.

« Nous avons assuré l'approvisionnement en carburant et nous disposons de réserves stratégiques suffisantes pour répondre aux besoins », a-t-il ajouté.

« La situation est relativement stable. Nous n'avons pas de problèmes ou de pénuries », a-t-il déclaré, notant que « cela est le résultat de nos plans et actions en amont ».

À la fin du mois de septembre, le ministère du Pétrole a réussi à réactiver la raffinerie d'Haditha dans l'ouest de la province de l'Anbar, pour compenser les pénuries de carburant causées par l'arrêt continu de la production à la raffinerie de Baiji.

Des équipes techniques sont en train de réhabiliter cette dernière, située dans le nord de la province de Salaheddine, qui produisait quinze millions de tonnes de dérivés de pétrole par an.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500