Sécurité

Les forces irakiennes se préparent à l'assaut sur l'ouest de l'Anbar

Par Khalid al-Taie

image

Des troupes de l'armée irakienne se préparent au combat avant une opération destinée à chasser « l'État islamique » de l'ouest de l'Anbar. [Photo tirée de la page Facebook du bureau des médias de la 41e brigade de l'armée irakienne]

Des unités militaires conjointes se préparent à lancer un assaut à grande échelle sur les derniers bastions de « l'État islamique » (Daech) dans l'ouest de l'Anbar, a déclaré un responsable irakien mardi 12 septembre.

Ces unités, composées de troupes de l'armée, de policiers et de membres de tribus, ont commencé à se mobiliser alors que des avions irakiens et de la coalition intensifient leurs frappes contre les bastions de Daech.

« Lundi, je me suis rendu dans la ville d'Haditha et j'ai rencontré plusieurs chefs militaires et tribaux », a indiqué à Diyaruna Ali Farhan, gouverneur adjoint de l'Anbar.

Tous les préparatifs ont été examinés en prévision du lancement d'une opération à grande échelle pour libérer de Daech les villes les plus à l'ouest, Anah, Rawa et al-Qaim, a-t-il rapporté.

« Beaucoup de véhicules et d'unités de combat sont déjà arrivés à Haditha et se préparent à être déployés le long de lignes de contact avec l'ennemi près de la ville d'Anah », a-t-il expliqué.

Des unités de l'armée, des régiments d'urgence et des membres de la police fédérale et tactique se sont rassemblés à la base militaire d'Ain al-Assad, près d'al-Baghdadi en prévision de la bataille, a-t-il ajouté.

Les forces tribales participeront au combat

Des unités composées de membres de tribus sont également arrivées à la base depuis Ramadi, Falloujah et d'autres parties de l'Anbar, afin d'apporter leur soutien à l'opération, a indiqué Farhan.

Une force tribale de 1 500 soldats, la plupart venant de régions de l'ouest de l'Anbar encore sous le contrôle de Daech, a également été mise en place, a-t-il rapporté.

« Cette unité a reçu un entraînement adéquat en compétences de combat pour les conditions les plus difficiles, et ses membres joueront un rôle majeur dans la récupération des zones et la consolidation de la sécurité sur les lieux », a poursuivi Farhan.

Le commandement des forces armées définira la date du lancement de l'opération, a-t-il indiqué, ajoutant que « vu l'ampleur des préparations, il est probable qu'elle commence dans quelques jours ».

« Je m'attends à ce qu'elle soit rapide et décisive », a-t-il confié.

Des avions de l'armée de l'air irakienne et de la coalition ont intensifié leurs frappes contre les positions de Daech dans l'Euphrate supérieur, a déclaré Farhan, touchant plusieurs sites cette semaine.

Ces frappes ont détruit des ateliers de fabrication de voitures piégées, et ont tué des dizaines de ceux que l'on appelle des « inghimasis » – des kamikazes qui s'infiltrent dans les rangs ennemis.

« De nombreux militants de Daech qui ont été battus à Tal Afar, Mossoul et d'autres batailles se sont enfuis vers l'ouest de l'Anbar, principalement pour la ville d'al-Qaim », a-t-il ajouté.

Des rapports venant de ces zones indiquent que les combattants de Daech sont « brisés », a-t-il fait savoir.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)