Religion

Kirkouk ouvre un centre pour combattre la pensée extrémiste

par Khalid al-Taie

image

Dans le cadre de ses efforts pour lutter contre la pensée extrémiste, la Direction des ressources sunnites de la province de Kirkouk a tenu des tests religieux pour plusieurs de ses employés le 7 août . [Photo de la page Facebook de la Direction des ressources sunnites]

La Direction des ressources sunnites de la province de Kirkouk a lancé, vendredi 11 août, un centre de lutte contre la pensée extrémiste et a annoncé que ses employés ont commencé à subir des tests religieux.

La direction a ouvert "le Centre de sensibilisation religieuse afin de lutter contre l'idéologie extrémiste et de promouvoir la tolérance et la modération, qui sont au cœur de l'Islam", a annoncé le chef de la direction Ahmed Jameel al-Mudaris.

Le centre guidera les imams et les prédicateurs sunnites du ministère des Waqf à promouvoir un discours religieux modéré et confronter les discours de haine et les déviations doctrinales. a-t-il précisé à Diyaruna.

Il travaillera sur l'inoculation du public contre l'idéologie extrémiste en organisant des programmes d'éducation basés sur une pensée religieuse modérée, a-t-il dit, ajoutant que le centre stimulera également la réflexion modérée dans les programmes scolaires et au Collège Imam al-Atham.

"Les groupes terroristes ont été vaincus sur les champs de bataille, mais l'idéologie terroriste constitue encore une menace pour la société", a précisé M. Al-Mudaris.

«Nous, en tant qu'institutions religieuses et penseurs, sommes tenus de travailler très fort pour le combattre et promouvoir une doctrine et une idéologique saine», a-t-il ajouté.

Les employés subissent des tests

Lundi 7 août, à la direction du Bureau des dotations sunnites, la direction a commencé les tests religieux pour les prédicateurs, les imams et les autres employés, y compris les muezzins (ceux qui appellent à la prière), les récitants et les travailleurs de mosquées.

"Ces tests incluent diverses questions sur l'idéologie et la doctrine islamique", a annoncé Al-Mudaris.

L'objectif est d'évaluer la pensée et la compréhension des concepts religieux et si jamais il sont influencés par l'idéologie extrémiste, a-t-il ajouté.

"L'évaluation des réponses est menée par un comité spécialisé composé de grands chercheurs et professeurs de charia et de jurisprudence islamique", a-t-il déclaré.

En première étape, des tests ont été effectués pour les cadres de la Direction sunnite des waqfs de Kirkouk qui travaillent comme imams, prédicateurs et guides religieux.

"Tous nos cadres passeront le test", a-t-il expliqué. "Nous avons terminé les tests pour deux groupes jusqu'à présent, et nous avons encore 10 groupes de plus".

Chaque groupes comprend au moins 50 employés de la direction, a-t-il déclaré.

Aimez-vous cet article?
1
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)