Terrorisme

Une fosse de Daech à Alep remplie de corps enchaînés

Par Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Des membres de la défense civile syrienne exhument les corps de victimes de « l'État islamique » d'une fosse dans la ville d'Akhtarin, dans la région d'Alep. [Photo fournie par la défense civile syrienne]

Une équipe de la défense civile syrienne a exhumé des corps d'une fosse dans la campagne d'Alep qui seraient les restes de soldats de l'Armée syrienne libre (ASL) exécutés par « l'État islamique » (Daech), ont déclaré des militants locaux.

Bien que les corps n'aient pas pu être identifiés en raison de leur état de décomposition, l'emplacement de la fosse près de la ville d'Akhtarin indique que les victimes étaient des combattants de l'ASL capturés par Daech lors de batailles ayant eu lieu dans la région en 2014.

Les chaînes en fer utilisées pour lier les mains et les pieds des victimes indiquent également que ces restes appartiennent à des victimes exécutées dans le style de Daech, selon les militants.

La fosse a été découverte lorsqu'un habitant d'Akhtarin a trouvé des os humains en réparant sa maison dans la ville, a rapporté à Diyaruna le militant des médias d'Alep Faisal al-Ahmad.

L'habitant a alors contacté la police du comité de sécurité de l'ASL, qui a examiné le site avec une équipe de la défense civile, appelée Casques blancs, a-t-il précisé.

Selon un membre des Casques blancs à Akhtarin, les membres de la défense civile ont exhumé les os restants lundi 17 juillet et ont déterminé qu'il y avait au moins trois victimes, ce chiffre risquant fort de passer à cinq.

Pieds et poings liés

Les mains et les pieds de deux des corps étaient liés avec des chaînes en fer, ce qui prouve la mort par exécution, selon le membre de la défense civile.

La région d'Akhtarin a été occupée par Daech en 2014 et libérée par des factions de l'ASL après plusieurs attaques et retraites en 2016, a rappelé al-Ahmad.

« Lorsque la zone était sous le contrôle du groupe, des éléments de Daech ont mené des actes de persécution et des exécutions immondes contre tous ceux qui s'opposaient à eux », a-t-il fait savoir.

Le groupe a commis des atrocités indescriptibles en 2014 et pendant les batailles qui ont suivi la prise de la zone par Daech, a-t-il ajouté.

Les corps ont été enterrés sans identification, mais ce sont probablement les restes d'éléments de l'ASL capturés pendant les combats de 2014, car des fragments d'uniformes militaires ont été trouvés sur les corps, a précisé al-Ahmad.

« Le conseil de la ville d'Akhtarin pourrait envoyer des échantillons d'os dans un pays voisin pour une identification ADN afin de déterminer l'identité des victimes », a-t-il déclaré.

D'autres fosses où Daech a enterré ses victimes ont été découvertes près d'Akhtarin, dans les villes de Jabal Barsaya et de Jazer, a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
1
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)