NOUVELLES D’IRAK
Terrorisme

17 éléments de l'EIIS se rendent aux forces irakiennes à Diyala

Par Khalid al-Taie

image

La police de Diyala arrête six habitants pour des accusations de terreur et de crimes. Dix-sept éléments de l'Etat islamique en Irak et en Syrie se sont récemment rendus aux forces irakiennes dans la province de Diyala. [Photo de la page Facebook de la police de Diyala]

Des éléments de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) se rendent aux forces irakiennes en nombre sans précédent dans la province de Diyala après la défaite cuisante du groupe à Mossoul, a déclaré lundi 17 juillet un commandant militaire irakien.

"Dix-sept éléments de l'EIIS recherchés conformément à l'article 4 de la loi antiterroriste se sont volontairement rendus à Hawdh al-Waqf, au nord de la capitale provinciale de Baqoubah, à Diyala", a déclaré le commandant des opérations du Tigre, le général Mouzhir al-Azzawi.

Le commandement est entrain d'interroger les éléments sur leur rôle au sein du groupe terroriste, a-il-dit à Diyaruna, et leur garantit un procès équitable dans la mise en œuvre des ordres et directives du commandant général des forces armées Haider al-Abbadi.

Al-Azzawi a souligné que son commandement avait des informations sur le désir d'autres éléments de l'EIIS de se rendre, ajoutant qu'il s'attend à ce que "les chiffres augmentent dans la prochaine période".

Les divisions pèsent sur l'EIIS

Il a attribué le nombre sans précédent de redditions volontaires à Diyala à la récente perte de Mossoul du groupe, la mort de plusieurs de ses dirigeants et à l'évasion du reste.

"Il y a de fortes divisions entre les éléments de l'EIIS et les dirigeants à Diyala suite à leur cuisante défaite [à Mossoul] et à la série de revers qu'ils ont subis aux mains de nos forces dans la province", a-t-il annoncé.

"Les principaux dirigeants de l'EIIS qui sont stationnés à Al-Hawijah ont convoqué il y a quelques jours quatre dirigeants du groupe de Diyala et les ont exécutés", a fait savoir Al-Azzawi.

"Selon les renseignements dont nous disposons, les exécutions ont été menées après que ces dirigeants ont été accusés d'échec absolus dans l'accomplissement de leurs tâches", a-t-il ajouté.

Les forces irakiennes déjouent un complot

"Nous avons resserré l'étau autour de l'EIIS et avons réussi à déjouer le plus grand attentat terroriste de ce genre qu'ils prévoyaient de perpétrer pendant le Ramadan dernier", a-t-il précisé.

Les raids de sécurité sur les cachettes secretes de l'EIIS à Diyala ont entraîné la mort de 17 kamikazes qui envisageaient de se faire exploser parmi les civils sur les marchés et les lieux publics, a-t-il déclaré.

"Après cette opération, nous avons tué 30 terroristes qui se sont cachés dans des vergers dans la région d'al-Makhisa, au nord de Diyala, avec le soutien des avions de combat de la coalition internationaux ciblant des positions terroristes vitales", a-t-il affirmé.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500