https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2017/07/07/feature-02

×
×
Terrorisme |

L'EIIS oblige les hommes de Deir Ezzor à travailler en première ligne

Par Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Les commerçants de la ville syrienne d'al-Mayadeen ont été forcés de placer des sacs de sable devant leurs magasins pour protéger les combattants de «l'Etat islamique en Irak et en Syrie» contre les attaques aériennes. [Photo de la page Facebook de l'Euphrate] photographique

Pour protéger ses éléments des attaques aériennes de la coalition, «l'Etat islamique en Irak et en Syrie» (EIIS) recrute par force des jeunes hommes dans la région de Deir Ezzor pour accomplir des tâches laborieuses le long des lignes de bataille, disent des militants à Diyaruna.

Les hommes sont emmenés en première ligne de la ville de Deir Ezzor et dans les zones rurales sous le contrôle du groupe, où ils sont forcés, entre autres tâches, à creuser des tranchées et construire des barricades de sacs de sable sans solde.

Jamil al-Abed, militant de la campagne Deir Ezzor Under Fire (sous le feu), a déclaré à Diyaruna que les éléments de l'EIIS ont commencé à arrêter les hommes de moins de 40 ans à Deir Ezzor et ses villes environnantes comme Al-Mayadeen et Albou Kamal au début du Ramadan.

"Ils sont transportés vers les lignes de front où les batailles sont en cours contre le régime et les forces anti-EIIS soutenues par la coalition internationale", a déclaré Al-Abed, dont le travail est temporairement suspendu en raison de la pression du régime et de l'EIIS, qui sont tous les deux actifs dans la région.

Les jeunes hommes sont forcés d'effectuer de lourdes tâches de travail, y compris creuser des tranchées et construire des barricades, dans des conditions dangereuses, alors que les éléments d'e l'EIIS se cachent, a-t-il dit.

"Cela a conduit les hommes de la région à minimiser leur mouvement par peur d'être arrêté, surtout que beaucoup d'entre eux soutiennent leurs familles ", a déclaré Al-Abed.

Ils s'aventurent hors de leurs maisons seulement lorsque cela est nécessaire, ajoute-t-il, et essaient de rester à l'écart des éléments du groupe.

Al-Abed a déclaré que le prétexte standard utilisé par les éléments de l'EIIS pour justifier leurs actions est que les jeunes hommes participent à la lutte contre les «infidèles».

"Ils ne se soucient pas de la vie de la jeunesse, de leur situation financière ou de leurs familles s'ils ne travaillent pas lorsqu'ils sont absents, ou s'ils sont tués ou blessés", a-t-il déclaré.

L'EIIS en état d'agitation

L'EIIS a pris d'autres mesures dans la région pour protéger ses combattants contre les attaques aériennes et les tireurs d'élite, a déclaré Al-Abed, y compris obliger tous les propriétaires de magasins d'al-Mayadeen à placer des sacs de sable devant leurs magasins sous prétexte de les protéger des bombardements.

"La vérité est que le groupe fortifie toute la ville et la transforme en forteresse dans le cas où les batailles l'atteignent", a-t-il précisé.

L'EIIS a également bombardé des bâtiments de grande hauteur et des réservoirs d'eau à la périphérie des villes de Deir Ezzor, al-Mayadeen et Albou Kamal pour les empêcher d'être utilisés comme positions de tireurs d'élite, a-t-il ajouté.

Depuis que l'EIIS est sous pression à Mossoul, "la situation dans [Deir Ezzor] n'est plus la même", a annoncé Al-Abed.

"Les éléments de l'EIIS sont constamment agités", a-t-il précisé, "ce qui a fortement affecté les résidents, surtout que fuir la région ou se déplacer à l'intérieur, est maintenant presque impossible".

Aimez-vous cet article?
1
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha