Terrorisme

Les Irakiens saluent l'héroïsme d'un policier assassiné

Par Khalid al-Taie

image

Le ministre de l'Intérieur irakien Qasim al-Araji présente ses condoléances à Abdul Hussein al-Janabi, le père du policier Alaa tué le 26 juin alors qu'il empêchait un kamikaze de s'en prendre à une mosquée pleine de fidèles dans la province de Babil. [Photo fournie par Qasim al-Araji]

Dix jours après que leur fils unique se fut sacrifié pour empêcher un kamikaze de se faire exploser dans une mosquée remplie de fidèles dans la province de Babil, les parents du soldat irakien Alaa al-Janabi trouvent un peu de réconfort dans le soutien continu de leurs amis, de leurs voisins et des responsables irakiens.

Alaa, policier dans la province de Babil et père de quatre enfants, a sauvé des dizaines de vies le 2 juin, en se mettant en travers de la voie d'un kamikaze conduisant un pousse-pousse et qui tentait d'entrer dans une mosquée dans le district Musayeb de Babil.

La mosquée était remplie de fidèles venus participer aux prières de l'Aïd el-Fitr.

Le policier a étreint le kamikaze pour l'empêcher de pénétrer dans la mosquée, avant que le terroriste ne fasse exploser la ceinture d'explosifs qu'il portait, les tuant tous les deux.

« Mon fils était de service à un point de contrôle proche de la mosquée Musayeb lorsqu'il a arrêté l'attaquant », a raconté à Diyaruna Abdoul Hussein Abbas Hassan al-Janabi, le père de la victime.

L'auteur de cette attaque se trouvait à bord d'un pousse-pousse conduit par un autre individu et portait à la taille une ceinture d'explosifs alors qu'il tentait de franchir ce poste de contrôle, a poursuivi al-Janabi.

« Lorsque mon fils a réalisé que cet individu avait quelque chose d'étrange, il s'est précipité pour l'empêcher d'aller plus loin », a-t-il expliqué, mais le kamikaze s'est immédiatement fait exploser.

Alaa, le kamikaze et le conducteur furent tous tués dans cette attaque, et un autre policier fut blessé.

« Grâce à la vigilance et à la bravoure de mon fils, une horrible tragédie qui aurait fait des dizaines de victimes parmi les fidèles a pu être évitée », a indiqué al-Janabi.

Héroïsme contre sectarisme

L'objectif de l'attaquant était de mener une grande attaque lors de l'Aïd, tandis que les fidèles accomplissaient des rituels religieux, dans le but de porter atteinte à l'unité des Irakiens et de propager le sectarisme parmi eux, a poursuivi al-Janabi.

« Ce qu'a fait mon fils est une marque d'honneur pour sa famille, son clan et tous les Irakiens », a-t-il déclaré.

« Nous sommes fiers de son sacrifice, qui illustre une fois encore la bravoure de nos forces de sécurité et leur disponibilité à se sacrifier pour défendre les leurs », a-t-il poursuivi.

Al-Janabi a expliqué qu'il ne ménagera aucun effort « pour élever mes petits-enfants et les éduquer dans l'amour de leur pays et de son peuple ».

Il a fait part de sa gratitude pour cette démonstration de soutien à la souffrance de sa famille durant ces épreuves. « J'ai reçu de nombreux appels de responsables de l'État, de policiers, de connaissances et d'amis. »

Le gouvernement irakien a également alloué une pension et un soutien financier à sa famille, a-t-il précisé.

Source de fierté

Khalida Jadou, la mère de la victime, a expliqué à Diyaruna que son fils était devenu « un symbole de la nation » et que « son sang a permis de sauver des vies innocentes et d'empêcher des catastrophes pour d'autres familles ».

« Mon fils est mort pour son pays et n'est en rien différent de ces autres héros qui tombent sur les champs de bataille pour nous sauver du terrorisme, afin que la paix et la sécurité puissent régner dans notre pays », a-t-elle poursuivi d'une voix triste.

« Mon fils aura été une source de fierté durant toute sa vie et il continuera de l'être après son martyr », a affirmé Jadou.

« Cet acte héroïque est un autre exemple de la bravoure de nos combattants et de leur disponibilité à se sacrifier pour sauver leurs compatriotes », a déclaré le député irakien Majed al-Gharawi, membre de la commission parlementaire de défense et de sécurité.

C'est le plus haut degré « de générosité et d'altruisme », a-t-il affirmé à Diyaruna.

Le sacrifice d'Alaa « envoie un message clair aux terroristes, leur disant que tous les Irakiens, quelles que soient leurs origines, sont unis malgré toutes les tentatives de porter atteinte à l'unité nationale et d'inciter aux conflits sectaires », a conclu al-Gharawi.

Aimez-vous cet article?
1
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)