Terrorisme

Des dizaines de combattants de Daech capitulent dans la vieille ville de Mossoul

Par Khalid al-Taie

image

Des humvees des services antiterroristes irakiens avancent en direction de la grande mosquée al-Nouri de la vieille ville de Mossoul le 29 juin, lors de l'offensive en cours des forces irakiennes destinée à reprendre le dernier quartier encore contrôlé par « l'État islamique ». [Ahmad al-Rubaye/AFP]

Des dizaines d'éléments de « l'État islamique » (Daech) retranchés dans la vieille ville de Mossoul ont déposé les armes et se sont rendus aux forces irakiennes, a indiqué jeudi 29 juin le ministère de la Défense.

Dans le même temps, les forces irakiennes ont continué ce vendredi leur progression dans ce quartier, dont une petite partie est encore sous le contrôle de Daech.

« Dans les prochains jours, nous annoncerons la victoire finale sur Daech », a déclaré à Mossoul le lieutenant général Abdulghani al-Assadi, commandant des services antiterroristes, à l'AFP.

Al-Assadi a estimé entre 200 et 300 le nombre de combattants de Daech restants dans la ville, pour la plupart des éléments étrangers.

image

Un membre des services antiterroristes irakiens marche parmi les ruines d'un bâtiment endommagé lors de la progression vers la grande mosquée al-Nouri dans la vieille ville de Mossoul, le 29 juin. [Ahmad al-Rubaye/AFP]

image

Les forces irakiennes utilisent des haut-parleurs installés sur le toit de humvees pour appeler les combattants de Daech encore retranchés dans la vieille ville à se rendre. [Photo fournie par le ministère de la Défense]

« De nombreux combattants de Daech se sont rendus aux forces de sécurité depuis le lancement de l'opération de libération de la vieille ville le 18 juin », a indiqué à Diyaruna le général de brigade Tahseen al-Khafaji, chargé des médias au ministère de la Défense.

« Des dizaines de combattants qui se battaient dans les vieux quartiers ont déposé les armes et se sont rendus », a-t-il ajouté. « Quatre éléments se sont rendus au premier jour de l'attaque, et leur nombre augmente chaque jour. »

« Parmi les combattants à s'être rendus se trouve un père de douze fils, qui combattent tous pour Daech, et un jeune de 19 ans qui a été remis aux forces de sécurité par sa mère, qui a indiqué qu'il souhaitait se rendre, mais qu'il craignait pour son sort. »

« Ces capitulations sont les premières en leur genre, et nous ne pensions pas que ces combattants se rendraient aussi facilement », a ajouté al-Khafaji.

La coalition internationale a elle aussi indiqué que l'issue de la bataille de Mossoul était proche, a fait savoir l'AFP.

« Je ne peux fixer une date à leur place, mais je la vois plus proche de quelques jours que d'une ou plusieurs semaines », a déclaré le colonel Ryan Dillon, porte-parole de la coalition.

Il a salué « la ténacité et la détermination » des forces irakiennes, et indiqué que le soutien de la coalition aiderait à assurer « une libération imminente ».

Les tactiques psychologiques payent

Les tactiques médiatiques et psychologiques visant à épuiser les combattants de Daech et à les inciter à se rendre, conduites en tandem avec les opérations militaires sur le terrain, ont été un facteur déterminant pour les encourager à capituler, a indiqué al-Khafaji.

« Lorsque nous avons lancé l'assaut sur la vieille ville, nous avons tenté quelque chose de nouveau dans notre stratégie militaire dans le cadre de la guerre psychologique, à savoir utiliser des haut-parleurs sur la ligne de contact avec l'ennemi », a-t-il précisé.

Les forces irakiennes ont également largué plus de 500 000 tracts au-dessus de la ville.

Ces messages appelaient les combattants de Daech et tous ceux qui avaient été trompés par le groupe à se rendre, en s'engageant à ne pas leur faire de mal, et en leur promettant un traitement équitable aux termes de la loi.

« Les éléments qui se rendent bénéficient d'un bon traitement », a indiqué al-Khafaji. « Nous leur avons confirmé qu'ils bénéficieraient d'un procès équitable conformément à la loi. Ils nous ont par ailleurs déclaré qu'ils regrettaient appartenir à Daech, qu'ils avaient été dupés, mais qu'ils avaient repris leurs esprits. »

« Ils ont transmis aux forces de sécurité des renseignements importants sur les cellules dormantes et les repaires de Daech, qui permettront de faire avorter nombre d'attaques visant des civils », a-t-il ajouté.

Aimez-vous cet article?
5
1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)

Qu'Allah Maudisse l'EIIS Wahhabi qui donne une image laide du beau Islam. Que la malédiction infinie soit sur eux!

Répondre