Terrorisme

Les habitants syriens locaux bloquent les passeurs de l'EIIS à al-Suwayda

Par Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Les Syriens des zones rurales d'al-Suwayda suivent une milice locale fermant un passage illégal avec des bermes de terre. "L'Etat islamique en Irak et en Syrie" utilise de tels passages pour transporter du carburant et des armes. [Photo fournie par Mohannad Mouqalled]

La région rurale d'al-Suwayda en Syrie a connu une augmentation de l'activité de contrebande et de transport du pétrole provenant des zones contrôlées par "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) en particulier, ont déclaré des activistes à Diyaruna.

En raison de l'activité de contrebande à plusieurs croisements menant au désert d'Al-Suwayda et à l'absence du gouvernement, les résidents locaux se sont engagés à en fermer certains, ont-ils indiqué.

"La ville d'al-Suwayda et les zones rurales environnantes souffrent d'une extrême négligence du gouvernement et les vols et les enlèvements de rançon sont répandus", a déclaré à Diyaruna Mohannad Mouqalled, militant local des médias.

Certains commerçants font passer des armes et des munitions par Al-Suwayda vers des zones contrôlées par l'EIIS, a-t-il dit.

Mais le problème le plus grave est la prolifération de la contrebande de carburant des zones contrôlées par l'EIIS dans la région et la vente de ce «mazout al-Anbari» sur les marchés, a-t-il souligné.

Les villageois ferment les passages illégaux

En raison de cette activité, les résidents locaux ont pris l'administration de la région dans leurs propres mains en fermant les passages, a déclaré Mouqalled.

Les passages sont concentrés sur les bords de la région qui débouchent sur le désert d'al-Suwayda, à la périphérie des villages d'al-Rashida, Malah, Al-Hwayya, al-Kseib, Barek et d'autres, a-t-il noté.

Avec le soutien total des résidents de la région, un certain nombre de factions locales récemment formées ont fermé dimanche 25 juin un passage de contrebande à l'est de Tall Arajah en plaçant de hautes bermes de terre pour bloquer le passage qui la traverse.

"Des équipes conjointes composées de membres de ces factions et de résidents locaux ont ensuite été formées pour surveiller ces passages tout au long de la journée afin d'empêcher toute tentative de contrebande", a-t-il déclaré.

Malgré les appels répétés des résidents locaux pour intervenir et prendre des mesures pour arrêter l'activité de contrebande, la force de police et d'autres forces affiliées au régime n'ont pris aucune mesure pour l'empêcher, a-t-il dit.

Les résidents locaux, cependant, sont déterminés à bloquer les points de passage de contrebande afin de supprimer toute source de revenus ou d'armes à l'EIIS, a annoncé Mouqalled.

"Le flux continu du carburant garantit que le groupe continue de recevoir des fonds et des armes", a-t-il dit, notant que certains commerçants font des échanges avec des éléments de l'EIIS et leur fournissent des armes en échange de carburant.

Même si le pétrole fourni par l'EIIS est disponible sur les marchés d'al-Suwayda à des prix inférieurs aux prix officiels, la plupart des résidents refusent de l'acheter, a-t-il déclaré, malgré l'indifférence du régime et l'omission de fournir de l'essence à ces zones.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500