https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2017/05/05/feature-01

×
×
Terrorisme |

Heet fête sa libération de Daech par une parade militaire

Par Saif Ahmed dans l'Anbar

image

La ville de Heet, dans la province de l'Anbar, a fêté le premier anniversaire de sa libération de « l'État islamique » avec un défilé militaire le 23 avril. [Saif Ahmed/Diyaruna]

La ville de Heet, dans la province de l'Anbar, a fêté le premier anniversaire de sa libération de « l'État islamique » (Daech) avec un défilé militaire.

Des unités de l'armée, de la police, des forces tribales, des forces d'intervention d'urgence, de la police de la circulation, de la défense civile, et des auxiliaires médicaux ont participé à ce défilé organisé le 23 avril.

Heet est la première ville de la province à organiser un défilé militaire « pour renforcer le retour à la normale dans les villes libérées de la province », a expliqué à Diyaruna le major général Qassim al-Muhammadi, commandant des opérations à al-Jazeera et al-Badiya.

« Cette parade militaire s'est déroulée dans le centre de Heet, à 70 kilomètres à l'ouest de Ramadi, avec la pleine participation des forces irakiennes et des combattants des tribus », a-t-il indiqué.

Cette démonstration de force militaire était destinée à rassurer les habitants de la province et à envoyer un message de défiance à Daech, qui sera prochainement chassé des régions occidentales de la province, a affirmé al-Muhammadi.

Les forces militaires ont fait défiler leurs véhicules et présenté leurs forces alors que des enfants brandissaient des drapeaux irakiens et les saluaient, a expliqué le général de brigade Najib al-Khlifawi, commandant de la 29e brigade de l'armée irakienne.

« Les gens sont désormais libérés de ce mal », a-t-il dit à Diyaruna.

Les événements de la journée ont inclus une récitation de poèmes patriotiques et une production théâtrale montée par une école locale pour filles, a précisé à Diyaruna le président du conseil provincial de Heet, Mohammed al-Heeti.

« Cette production de théâtre de cette école pour filles décrivait le courage, le sacrifice et les souffrances des combattants tribaux lors des batailles pour libérer les villes de l'Anbar », a-t-il expliqué, ainsi que « les efforts héroïques des soldats et des policiers ».

Depuis le départ de Daech du district, a-t-il poursuivi, plus de 90 % des familles qui avaient été déplacées par le groupe ont réintégré leur foyer à Heet.

Les services publics, notamment les centrales hydrauliques et électriques, fonctionnent aujourd'hui normalement, et de nombreux marchés et commerces ont repris leur activité, a-t-il ajouté.

« Les habitants de Heet font al fête et dansent au son de musiques folkloriques pour le premier anniversaire de la fin d'une période sombre sous le joug des gangs de l'apostasie, du meurtre et du crime », a déclaré à Diyaruna le maire de Heet, Muhannad Zabbar.

Ils jouissent maintenant de la sécurité et de la stabilité sous la protection des forces irakiennes, a-t-il ajouté.

Les jours qui viennent verront des combats de libération dans d'autres régions occidentales, notamment al-Qaim, Rawa et Anah, pour que les gens puissent quitter les camps de déplacés qui ont détruit la vie de leurs enfants et retourner dans leurs maisons », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
1
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire