https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2017/02/14/feature-02?di_exp_001=true

×
×
Société |

Falloujah : des bénévoles effacent les traces de l'EIIL

Par Saïf Ahmed dans l'Anbar

image

Des équipes de nettoyage à Falloujah enlèvent les gravats et les débris des rues alors que la vie reprend graduellement sa place dans la ville après que « l'État islamique en Irak et au Levant » en a été chassé. [Saïf Ahmed/Diyaruna]

Une campagne de nettoyage à grande échelle est en cours dans la ville de Falloujah pour la débarrasser des débris laissés après plus de deux ans de règne de « l'État islamique en Irak et au Levant » (EIIL).

Un groupe d'organisations civiles et humanitaires, avec la participation de jeunes bénévoles de Falloujah, prend part à une campagne de trois mois destinée à nettoyer les rues et les places de la ville, peindre les trottoirs et planter des fleurs et des arbres à feuillage persistant.

Le gouvernement local et la municipalité ont mis à disposition plusieurs véhicules et compacteurs d'ordures pour transférer les détritus vers des décharges situées en dehors de la ville, en soutien à cette campagne des bénévoles, a indiqué à Diyaruna Ahmed Salem, de la direction de la municipalité de l'Anbar.

« C'est l'une des campagnes de jeunesse les plus importantes et elle a eu un impact positif sur la participation d'un grand nombre d'habitants de Falloujah », a-t-il déclaré.

Un effort d'équipe

« Cette campagne bénévole a été lancée avec la participation d'organisations civiles et humanitaires et le soutien des habitants de Falloujah, et n'est liée ni à un parti politique ni à un bloc partisan », a déclaré Mohammed al-Rawi, organisateur de la campagne.

Le but de cette campagne est de nettoyer Falloujah, de faire participer les jeunes à cet effort et d'appuyer les efforts du gouvernement dans ce domaine, a-t-il précisé à Diyaruna.

Les institutions gouvernementales travaillent elles aussi d'arrache-pied pour restaurer les services et rétablir la sécurité après les vastes destructions causées par l'EIIL.

Les troupes irakiennes ont sécurisé la zone autour des tas de déchets qui s'étaient accumulés dans la ville et les ont fouillés à la recherche d'explosifs restants de la guerre avant que les camions poubelles les emportent, a expliqué al-Rawi.

Les employés municipaux et les travailleurs de l'Autorité des eaux et des eaux usées ont également remis des sacs poubelles spéciaux aux particuliers et aux professionnels, et ont distribué des poubelles dans toute la ville.

« Dans le cadre de cette campagne, la municipalité de Falloujah a fourni aux habitants divers récipients pour la collecte des déchets, certains pour le plastique et d'autres pour le métal », a indiqué Ibrahim Awad al-Jumaili, autre organisateur de la campagne.

« Les jeunes de Falloujah, des dignitaires et même des enseignants et des étudiants participent bénévolement au nettoyage de leurs quartiers, des écoles et des lieux publics », a-t-il déclaré, ajoutant que des efforts étaient en cours pour réparer plusieurs parties endommagées du réseau des eaux usées.

Cette campagne concerne l'ensemble de la ville de Falloujah, et bientôt d'autres campagnes bénévoles de nettoyage seront lancées dans d'autres villes de l'Anbar libérées de l'EIIL, a-t-il indiqué à Diyaruna.

Reconstruire et réhabiliter les services et les projets endommagés et faire revenir la vie à Falloujah ne doit pas uniquement être une initiative gouvernementale, mais doit impliquer tous les citoyens, a affirmé Saleh Mahmoud al-Nouaïmi, l'un des bénévoles de la campagne de Falloujah.

« Aujourd'hui, nous avons besoin que tout le monde se rassemble pour rendre aux lieux que nous habitons leur apparence passée », a-t-il expliqué à Diyaruna.

Effacer le règne de l'EIIL

« Les habitants de Falloujah ont grandement coopéré avec les volontaires de cette campagne, ramassant des débris et aidant les véhicules désignés à les enlever, et ils ont planté des arbres et des fleurs sur les places et les trottoirs », a-t-il rapporté.

La campagne de Falloujah a également prévu le retrait des affiches et des monuments que l'EIIL a laissés derrière lui en fuyant la ville, et la nouvelle peinture des trottoirs, qui avaient été peints en noir par les activistes, a-t-il ajouté.

Cette campagne de nettoyage est « massive », a déclaré Hassan Daoud al-Shaabani, habitant de Falloujah âgé de 44 ans. « J'étais heureux de voir des jeunes et des hommes travailler à enlever les détritus et même les débris de maisons détruites, donner des sacs poubelles et désigner des endroits où mettre les grandes poubelles. »

« L'étape actuelle demande davantage de campagnes de nettoyage et de réhabilitation des écoles, de réouverture des routes et de réparation des trous sur les routes principales et secondaires causés ces dernières années par l'explosion des engins explosifs improvisés (EEI) et autres explosifs placés par l'EIIL », a-t-il poursuivi.

« Il nous faut plus de campagnes de bénévolat de jeunes comme celle-ci à Falloujah et dans toutes les villes de l'Anbar, avec le soutien du gouvernement local, afin qu'ils puissent aider à faire revenir la vie dans la province », a-t-il affirmé.

Aimez-vous cet article?
2
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha