https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2017/01/17/feature-01

Économie |

La province irakienne de Ninive commence à réintégrer le réseau électrique

Par Alaa Hussain à Bagdad

image

Un travailleur municipal irakien fixe les câbles d'une ligne aérienne dans le quartier d'al-Zahraa à Mossoul le 11 janvier, lors de l'opération militaire en cours visant à évincer 'l'Etat islamique en Irak et au Levant'. [Dimitar Dilkoff / AFP]

Les lumières sont de nouveau dans les maisons dans de nombreuses parties de la province de Ninive, y compris certains quartiers de Mossoul , après la restauration de l'électricité dans ces zones, ont déclaré des responsables irakiens à Diyaruna.

Après la chute de "l'Etat islamique en Irak et au Levant" (EIIL), de nombreuses parties libérées de la province de Ninive ont de nouveau rénoué avec le réseau national, ont-ils dit.

Le gouvernement irakien a émis des directives à tous les services publics pour rétablir les services d'électricité, d'eau et d'égout dans ces régions .

Les services de santé et de l'éducation devraient également reprendre, avec la restauration de l'administration locale, qui ouvrira la voie au retour des résidents déplacés et soutiendra ceux qui sont restés chez eux pendant le conflit.

Réhabilitation des centrales électriques

Le ministère de l'Electricité a commencé à fournir de l'électricité aux quartiers libérés au début de décembre, après la mise en service électrique de la ligne de Mossoul Barrage-Mossoul, a déclaré à Diyaruna le porte-parole du ministère, Moussab al-Modaris.

"La ligne était hors service après avoir été visée par l'EIIL, mais le personnel technique de la Direction générale de l'électricité du nord de la province a réussi à la restaurer et à la remettre en service", a-t-il déclaré.

L'électricité fournie aux zones libérées a commencé avec une capacité de 100 mégawatts, a-t-il dit, avec la possibilité de monter jusqu'à 800 mégawatts, en fonction de la capacité de production de la centrale de Mossoul.

L'électricité est également fournie à Ninive à partir d'autres usines qui ont réussi à rester intactes pendant l'opération militaire en cours, telle que la centrale de Ninive qui se trouve à al-Qayyarah.

Le directeur technique de l'usine, Mansour Hassan Mohammed a déclaré à Diyaruna que le personnel technique avait réussi à restaurer la centrale après avoir effectué l'entretien en décembre.

Deux des unités de production de l'usine, chacune d'une capacité de production de 125 mégawatts, sont maintenant opérationnelles, a-t-il affirmé.

"Le système de stockage et de ravitaillement du combustible a été endommagé à des degrés divers", a-t-il déclaré, notant que ceux-ci ont depuis été totalement réhabilités en utilisant l'expertise locale et le matériel local.

Après que l'usine d'al-Qayyarah est devenue opérationnelle, elle a commencé à fournir l'électricité à plusieurs centrales subsidiaires à al-Mishraq, al-Qayyarah et al-Shirqat, a indiqué Mohammed.

"L'électricité atteindra plus de zones si la centrale reçoit des quantités supplémentaires de carburant de la raffinerie voisine d'al-Qayyarah", a-t-il ajouté.

L'électricité pour les camps de déplacés internes

Le gouvernement local de Ninive a tenu à fournir de l'électricité, même à titre temporaire, aux camps de déplacés près de Mossoul, où plus de 150 000 personnes se sont réfugiées.

Les autorités locales ont récemment fourni un générateur au camp de Jadaa d'une capacité de 250 mégawatts pour répondre aux besoins des résidents, a déclaré à Diyaruna le conseiller provincial de Ninive, Khalaf al-Haudaidi.

"Le générateur fournira de l'électricité à 1 000 tentes dans le camp et répondra à la plupart des besoins en courant électrique de ses occupants, y compris l'éclairage ainsi que l'usage d'un certain nombre de petits appareils électriques", a-t-il dit.

L'approvisionnement du camp en électricité et en combustible de chauffage aidera les familles déplacées à faire face aux conditions difficiles auxquelles elles sont confrontées, jusqu'à ce qu'elles puissent retourner dans leurs quartiers lorsque ceux-ci seront libérés et sécurisés par les forces irakiennes.

Aimez-vous cet article?
2
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire