https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2017/01/13/feature-01?di_exp_001=true&locale_switch_001=true

×
×
Droits de l'Homme |

Dans leurs avancée à Mossoul, les forces irakiennes sauvent des familles

Khalid al-Taie

image

Une fille irakienne de la province de Ninive fait le signe de la victoire après que sa ville a été libérée de "l'Etat islamique en Irak et au Levant". [Photo fournie par le Service de lutte contre le terrorisme]

Des membres hautement qualifiés des forces irakiennes ont empêché "l'Etat islamique en Irak et au Levant" (EIIL) d'utiliser les habitants de Mossoul comme boucliers humains en secourant des familles que le groupe tient en otage.

Dans un incident récent dans le voisinage oriental d'al-Tamim, des soldats ont fait irruption dans une maison pour évacuer une famille de sept personnes qui avaient été prises en otage par l'EIIL.

Le chef de famille "Abou Shaker", qui a demandé que son vrai nom ne soit pas utilisé, a dit à Diyaruna que deux éléments de l'EIIL avaient envahi sa maison à l'aube le 12 décembre.

"Deux terroristes de l'EIIL ont fait irruption dans ma maison et ont essayé de nous utiliser comme boucliers humains avant d'utiliser le toit de la maison pour attaquer les forces de sécurité", a-t-il dit.

"Ils nous ont retenus dans l'une des pièces", dit-il. "J'avais très peur pour ma famille et j'ai essayé de les calmer".

"Quand le matin est venu, les coups de feu se sont calmés et ils ont semblé plus éloignés", dit-il. "Tout à coup, nous avons entendu quelqu'un dans la maison appeler, 'Y-a-t-il quelqu'un ici? Nous sommes vos frères du service antiterroriste ; nous avons tué les terroristes".

"Quand nous avons entendu cela, nous avons crié au secours et les soldats ont défoncé la porte de la pièce et nous ont sauvés", a déclaré Abou Shaker.

"Nous ne pensions pas que nous allions survivre", a-t-il affirmé. "Nous remercions Dieu et remercions nos troupes pour leur bravoure".

La stratégie des lâches

Le fait de se cacher derrière les familles témoigne de la lâcheté et de la bassesse de l'EIIL, a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense irakien, le général de brigade Tahseen Ibrahim.

"Les terroristes n'ont ni religion ni compassion, disait-il à Diyaruna, leur seule idéologie est de tuer et tuer".

"Ils savent que nos troupes respectent les règles d'engagement et s'engagent à protéger les civils en fonction de leurs responsabilités nationales et de leur foi dans le respect des droits de l'homme visés par les règles internationales", a-t-il déclaré.

L'EIIL a tenté plus d'une fois d'entraîner les troupes irakiennes dans des combats dans les zones les plus densément peuplées afin de ralentir leur progression, a indiqué Ibrahim.

"L'EIIL n'a pas hésité à mener les attaques suicides les plus brutales au cœur des quartiers, à déployer des tireurs isolés sur des toits et à faire sauter des maisons, sans se soucier s'il y avait ou non des familles.

"Les forces de libération surveillent toutes les méthodes de l'EIIL et cherchent à éloigner le danger de la population et à empêcher les tentatives du groupe d'attaquer les résidents et de se cacher derrière eux", a-t-il souligné.

"Nos soldats ont acquis une vaste expérience dans la guerre urbaine, le sauvetage des otages et des personnes détenues avec force, et guident la population dans les zones de conflit vers des passages sûrs et des zones sûres", a déclaré Ibrahim.

Chaque jour, les troupes irakiennes sont en train de sauver de nombreuses familles et de vaincre les terroristes, a-t-il dit, "en leur infligeant une défaite après l'autre".

La progression militaire continue

Les actions des forces irakiennes pour assurer la sécurité de la population et sauver les personnes qui ont été piégées ont été marquées par la précision et la haute compétence, a déclaré Khalaf al-Hadidi, membre du conseil provincial de Ninive, à Diyaruna.

"Les terroristes ne se soucient pas de la vie des gens dans les zones de combat et les traitent avec violence et brutalité", a-t-il déclaré. "Ils ont fait irruption dans les maisons et obligé les familles à rester dans les rues et les ruelles pour atténuer les raids contre eux du sol et de l'air".

En outre, a-t-il dit, "l'EIIL a donné des instructions à ses éléments pour cibler les habitants des quartiers libérés en vengeance pour le soutien et l'accueil qu'ils ont accordé aux forces de sécurité".

Le groupe a mené plusieurs attaques suicides dans la ville et s'est livré à des bombardements de mortiers aveugles, a-t-il dit.

Mais la progression militaire continue de toutes les directions, a dit Al-Hadidi.

Au cours de la deuxième phase de l'opération "Nous venons, Ninive", lancée le 29 décembre, les forces de libération ont réussi à repousser les sources d'incendie ciblant la population et combattre l'infiltration par l'EIIL, a-t-il noté.

Les forces irakiennes ont jusqu'à présent réussi à prendre le contrôle de la plupart des quartiers du côté gauche de Mossoul , plus récemment Somer et al-Saheroun.

Protéger la vie des civils

"La présence de centaines de milliers de civils prisonniers à Mossoul est le plus grand défi de la bataille pour libérer la ville", a déclaré le Cheikh Binyan al-Jarba, membre du comité de sécurité du conseil provincial de Ninive.

"Depuis le premier jour de la bataille, l'EIIL a joué la carte de la population afin de retarder sa fin, et a détenu les résidents avec force et se cache derrière eux", a-t-il dit à Diyaruna.

Le groupe a attaqué des civils dans des attentats-suicides, a fait explosé des engins explosifs improvisés (EEI), au moment où ils sont passés, ou a fait explosé leurs maisons, a-t-il fait savoir.

"Les forces de sécurité ont toujours fait preuve de prudence dans leur progression et ont libéré des centaines de familles qui avaient été retenues captives dans des opérations audacieuses de qualité", a déclaré Al-Jarba.

Malgré ces défis, les forces irakiennes ont réussi à progresser régulièrement, a-t-il ajouté.

Les forces irakiennes luttent actuellement pour consolider la sécurité dans les zones libérées et permettre aux organismes gouvernementaux et humanitaires de fournir des services à la population, a-t-il expliqué. "L'EIIL perd tout et la victoire est en vue".

Aimez-vous cet article?
2
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha