NOUVELLES D’IRAK
Sécurité

Les services s'améliorent à Falloujah alors que les résidents y retournent

Alaa Hussein à Bagdad

image

Les résidents de Falloujah retournent dans leur ville alors que les services sont en cours de restauration et la vie est de retour à la normale. [Photo fournie par le commandement de la police de l'Anbar]

Au moment où les familles déplacées ont commencé à rentrer chez elles à Falloujah, les institutions gouvernementales dans la ville ont repris leur travail et les écoles ont commencé à inscrire les élèves pour la nouvelle année scolaire qui a débuté la semaine dernière en Irak.

Depuis le 17 septembre, des centaines de familles déplacées rentrent à Falloujah tous les jours au milieu de mesures de sécurité strictes pour s'assurer qu'aucun des éléments de "l'Etat islamique en Irak et au Levant" (EIIL) ne s'infiltre dans la ville.

Falloujah a été déclarée totalement libérée à la fin de juin après une opération qui avait duré un mois lancée par les forces irakiennes aidées par des frappes aériennes de la coalition internationale, mais les résidents n'ont commencé à revenir que récemment à la ville, qui a été jugée largement inhabitable en raison de la vaste destruction et des mines plantées par l'EIIL.

Les services reprennent

"La vie a commencé à revenir à la normale à Falloujah", a déclaré le maire Issa Sayer al-Issawi à Diyaruna.

Les départements de l'eau et de l'électricité ont ouvert leurs portes et leurs travailleurs sont de retour au travail, et les écoles ont enregistré les étudiants avant le début de la nouvelle année scolaire, dit-il.

Des travaux sont également en cours pour la réhabilitation du palais de justice de Falloujah, tandis que les agences de sécurité veillent à l'application de la sécurité dans les rues, a-t-il ajouté.

Plus de 2 000 familles déplacées sont rentrées au cours des deux dernières semaines de septembre, a-t-il souligné, ajoutant que le rythme de retour va continuer à augmenter progressivement.

"Nous recevons maintenant des centaines de familles déplacées chaque jour après avoir reçu seulement des dizaines pendant les premiers jours", a déclaré al-Issawi.

Les personnes déplacées sont rentrées non seulement dans les quartiers nord de Falloujah, mais aussi dans les quartiers du sud maintenant après les avoir débarrassés des restes de la guerre et la restauration des services, a-t-il noté.

Cependant, dit al-Issawi, il y a encore beaucoup à faire pour ramener les services à ce qu'ils était après la destruction que la ville a connue au cours des trois dernières années.

Le retour des résidents "accélérera" le processus, a-t-il affirmé, "parce que la ville ne peut être construite qu'avec la puissance de ses résidents de retour".

Le vice-président du comité du conseil provincial de sécurité de l'Anbar Faleh al-Issawi s'est félicité pour tous les efforts locaux et internationaux déployés pour le rétablissement du calme et de la sécurité à Falloujah.

Cela a contribué au retour progressif de la vie dans la ville, a-t-il indiqué à Diyaruna

"Une grande ville comme Falloujah, avec une population d'environ 400000, est toujours dans le besoin de plus de soutien gouvernemental et des initiatives internationales afin de revenir à la normale", a déclaré al-Issawi.

Mesures de sécurité

"La situation sécuritaire dans la ville est entièrement stable et beaucoup mieux que dans d'autres parties de l'Anbar" et le reste du pays, a déclaré le chef de la police de Falloujah le colonel Jamal al-Joumaili.

"La police n'a pas enregistré une seule violation sur le plan de la sécurité et des unités de sécurité travaillent d'arrache-pied afin d'imposer l'état de droit et l'autorité de l'Etat avec force", a-t-il dit à Diyaruna, appelant "les familles qui ne sont pas encore rentrées dans leur ville de retourner dès que possible".

Les troupes de la 1ère division de l'armée irakienne, trois bataillons d'intervention rapide de l'Anbar et des éléments de la police locale sont en charge de la sécurité à l'intérieur de la ville, dit-il.

Les forces de mobilisation tribale sont actuellement déployées dans la périphérie de Falloujah, a-t-il dit, mais "pourraient bientôt être autorisées à être déployées dans la ville, dans un changement attendu du déploiement [du plan] de sécurité".

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500