NOUVELLES D’IRAK
Sécurité

L'EIIL confronté à une résistance populaire croissante à Mossoul

Par Khalid al-Taie

image

Les forces irakiennes avancent vers le nord après avoir libéré la ville d'al-Qayyara. [Photo fournie par l'Unité antiterroriste irakienne]

Après deux ans de souffrances sous le règne sévère de « l'État islamique en Irak et au Levant » (EIIL), les résidents du district d'Hamam al-Alil, au sud de Mossoul, se soulèvent contre le groupe, ont indiqué des responsables locaux à Diyaruna.

Fin août, après que les forces irakiennes aient libéré al-Qayyara, au sud du district, les habitants d'Hamam al-Alil ont commencé à augmenter le nombre d'attaques de représailles qu'ils menaient contre les combattants du groupe.

En réponse, l'EIIL s'en est pris aux habitants du district, réunissant des dizaines d'entre eux et les gardant prisonniers ou les persécutant au hasard, ont déclaré des responsables locaux.

Révolte contre l'EIIL

« Suite à sa cuisante défaite à al-Qayyara, l'EIIL est aujourd'hui confronté au soulèvement des résidents, qui ont été encouragés par les victoires de l'armée à prendre les armes et à faire face aux terroristes », a expliqué Mohammed Ibrahim, directeur du comité de sécurité du conseil provincial de Ninive.

« Des résidents excédés ont rendu à l'EIIL la monnaie de sa pièce pour les crimes et les mauvais traitements qu'ils ont subis au cours des deux dernières années », a-t-il indiqué à Diyaruna.

Fin août, des habitants rebelles ont lancé une série d'attaques armées contre des rassemblements de l'EIIL ayant laissé six combattants du groupe morts, a-t-il déclaré, déclenchant des représailles sévères de la part de l'EIIL.

Ibrahim a déclaré qu'il pense que « l'avancée graduelle des forces de sécurité vers Hamam al-Alil renforcera la révolte des résidents et la transformera en rage massive insurmontable, comme cela s'est produit à al-Qayyara ».

À al-Qayyara, a-t-il précisé, des résidents en colère ont incendié des bases de l'EIIL et ont chassé les soldats du groupe alors que les premières unités militaires entraient dans leur ville.

« Nous nous attendons à ce que cette scène de révolte se répète », a-t-il confié. « Les habitants d'Hamam al-Alil fêteront bientôt avec leurs frères militaires la libération de leur zone, et le drapeau irakien flottera par-dessus ses bâtiments et ses maisons. »

« Dans les mêmes temps, toutes les mesures de précaution nécessaires devront être prises pour empêcher les terroristes de perpétrer des actes de vengeance contre la population et les propriétés publiques », a poursuivi Ibrahim.

Les forces irakiennes fortement soutenues

Les habitants du district d'Hamam al-Alil sont prêts à soutenir les forces de libération, a affirmé le directeur du district, Khalaf al-Jabouri.

« Tous les citoyens sont aujourd'hui prêts à apporter leur soutien aux forces de la police et de l'armée, et le district pourrait connaître une vaste révolution populaire lorsque les forces de libération arrivent », a-t-il déclaré à Diyaruna.

La population a beaucoup souffert aux mains de l'EIIL, a-t-il expliqué, comme le prouvent les nouveaux slogans qui apparaissent tous les jours sur les murs de la ville, dénonçant les actions du groupe et jurant vengeance.

Ceux-ci incluent des phrases comme « votre fin est proche » et « mort à l'EIIL », a-t-il ajouté.

« Les gens attendent que l'armée arrive pour lancer leur grande révolte contre les terroristes », a déclaré al-Jabouri.

Actuellement, a-t-il estimé, il n'y a que quelques dizaines d'éléments de l'EIIL qui contrôlent le district, la plupart « ont été tués dans les combats pour libérer al-Qayyara ou ont fui la ville de Mossoul ».

Le déclin du pouvoir de l'EIIL

« Les hommes de l'EIIL qui restent ne peuvent plus installer de points de contrôle dans la zone, car ils sont trop peu nombreux et ont trop peur de devenir une cible visible pour l'armée irakienne et les avions de la coalition internationale », a-t-il précisé.

Il suffira de quelques heures à l'armée irakienne pour arriver dans le district depuis al-Qayyara, a affirmé al-Jabouri, notant qu'elle suit « un plan militaire bien conçu ».

« La situation générale à Hamam al-Alil se réchauffe, car les résidents en ont marre de vivre sous le contrôle de l'EIIL et veulent se libérer rapidement de ce cauchemar », a indiqué Ali Khoudair, membre du conseil provincial de Ninive.

« Je suis sûr que dès que l'armée arrivera ici, les habitants donneront aux hommes de l'EIIL une leçon qu'ils ne sont pas prêts d'oublier et qui décidera de l'issue de la bataille pour la libération de la ville en peu de temps et avec des pertes minimes », a-t-il déclaré à Diyaruna.

« A mon avis, l'EIIL appartient maintenant au passé, car il a perdu la plupart des zones et des villes qu'il occupait, ainsi que ses meilleurs combattants et commandants de terrain, et n'a plus aucune puissance significative sur le terrain », a affirmé Khoudair.

« Sa fin n'est qu'une question de temps. »

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500