NOUVELLES D’IRAK
Sécurité

La vie reprend à al-Qayyara après la libération

Par Alaa Hussain à Bagdad

image

Les habitants de la ville d'al-Qayyara, dans la province de Ninive, accueillent les forces irakiennes dans leur ville en célébrant la défaite de « l'État islamique en Irak et au Levant ». [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Après avoir vécu plus de deux ans sous le siège de « l'État islamique en Irak et au Levant » (EIIL), les résidents de la ville d'al-Qayyara, dans le sud de la province de Ninive, retrouvent leur routine quotidienne et aident les forces irakiennes à restaurer la stabilité.

Le premier ministre irakien Haider al-Abbadi a annoncé le mois dernier la libération complète de la région productrice de pétrole, décrivant la libération d'al-Qayyara comme « une étape importante vers le but principal qu'est la récupération de Mossoul ».

Alors que les forces conjointes de l'armée et de l'agence antiterroriste se déplaçaient dans les rues d'al-Qayyara le 25 août, les habitants les ont accueillis en les acclamant.

« La joie des habitants et des forces de sécurité est celle de la victoire, que nous pouvons voir aujourd'hui sur les visages des jeunes et des vieux», a déclaré à Diyaruna le colonel Falah Fadil, le chef d'état-major du commandement des opérations spéciales de l'armée irakienne.

« Nous disons à notre peuple en Irak que la victoire est proche dans tout le pays », a-t-il indiqué. « Mossoul n'est pas loin d'al-Qayyara et sera bientôt libérée de l'EIIL. »

« Les gens avaient peur initialement parce qu'ils ne s'attendaient pas à ce que les forces de l'agence antiterroriste pénètrent dans la ville aussi rapidement », a déclaré le général de division Hazim Karim, ajoutant que les combattants de l'EIIL avaient été chassés d'al-Qayyara en deux jours seulement.

« Mais lorsque nous sommes arrivés dans le centre-ville et la rue principale, les habitants nous ont accueillis avec des cris de joie et des applaudissements », a-t-il raconté à Diyaruna.

Les résidents aident les forces irakiennes

Les Irakiens n'ont pas hésité à apporter leur aide aux forces de libération, et ont commencé à fournir de précieuses informations de sécurité sur l'emplacement d'engins explosifs improvisés (EEI), de maisons piégées et de refuges, a précisé Karim.

Ces refuges servaient de quartiers généraux à l'EIIL et d'abris aux combattants étrangers du groupe, a-t-il ajouté.

Les civils « nous guident vers des bâtiments où plusieurs membres du groupe terroriste vivaient avant de fuir la ville », a-t-il rapporté.

Les troupes irakiennes, avec le soutien des habitants et d'informations de sécurité, ont arrêté 15 éléments de l'EIIL restés dans la ville, a-t-il déclaré, tandis que des dizaines d'autres ont fui vers la région d'al-Hod, au nord d'al-Qayyara.

« L'aide des résidents aux forces de sécurité est incroyable », a confié le lieutenant-colonel Ali al-Housseini, commandant du régiment antiterroriste de Najaf, lequel a participé à l'opération de libération.

Certains ont guidé les troupes irakiennes vers l'emplacement d'éléments de l'EIIL restants, a-t-il spécifié à Diyaruna, et d'autres suppriment les restes de la présence du groupe, arrachant des panneaux et repeignant des slogans et des symboles sur les façades de bâtiments.

Un grand nombre d'employés du gouvernement ont repris le travail le jour suivant la libération d'al-Qayyara, a-t-il ajouté, pour assurer le retour rapide des services d'eau et d'électricité de la ville.

D'autres résidents aident les forces irakiennes et les équipes d'ingénieurs du ministère du Pétrole à éteindre les incendies que l'EIIL a déclenchés dans les puits de pétrole d'al-Qayyara avant de fuir la zone, a poursuivi al-Housseini.

« Tout cela prouve l'intensité du désir des Irakiens de rebâtir leur pays sous le drapeau de l'État irakien et la protection de l'armée irakienne », a-t-il affirmé.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500