NOUVELLES D’IRAK
Terrorisme

Des équipes irakiennes combattent les feux de pétrole provoqués par l'EIIL à al-Qayyarah

Khalid al-Taie

image

La fumée noire des incendies émanant des feux de puits de pétrole provoqués par « l'Etat islamique en Irak et au Levant » remplit le ciel d'al-Qayyarah dans la province irakienne de Ninive. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Des équipes d'ingénieurs irakiens ont travaillé pendant près de deux semaines pour éteindre les incendies dans six puits de pétrole à al-Qayyara mis par "l'Etat islamique en Irak et au Levant" (EIIL) alors que les forces libératrices avancaient sur la zone le mois dernier.

Depuis que les forces irakiennes ont repris le contrôle de la ville de la province de Ninive le 23 août, des équipes d'ingénierie de brut du ministère de pétrole s'acharnent sans relâche pour éteindre les incendies qui ont assombri le ciel avec de la fumée noire, ont déclaré des responsables irakiens à Diyaruna.

Dès que les derniers combattants restants de l'EIIL avaient été chassés des puits et des installations pétrolières d'al-Qayyara, le ministère a mis en place tous les moyens matériels et humains pour contrôler les feux, a indiqué le porte-parole du ministère Assem Jihad dans une déclaration à Diyaruna.

"Après la sécurisation de la région, une équipe d'ingénierie et technique spécialisée de la Compagnie du pétrole du Nord s'est dirigée avec ses véhicules vers les sites d'incendie qui a consommé plusieurs champs de pétrole et couvraient le ciel avec la fumée noire", a-t-il dit.

Malgré les conditions de travail dangereuses, a-t-il poursuivi, l'équipe "a accompli pleinement sa mission et a réussi à éteindre le feu après d'énormes efforts dans six champs qui étaient en flammes".

L'équipe a également été en mesure d'empêcher les fuites de brut dans les quartiers résidentiels et la propagation des flammes sur une grande échelle, a-t-il ajouté.

L'EIIL a creusé des fossés sur une grande étendue de terres à al-Qayyarah et y a versé le pétrole brut, a-t-il dit, notant que "ce qui ressemble à des marais de pétrole" visait à favoriser la propagation rapide des incendies et de causer des dégâts plus importants.

Les feux brûlent encore dans trois régions qui sont situées dans la zone des affrontements avec des hommes armés de l'EIIL, a-t-il dit, ajoutant que les équipes du ministère sont en état d'alerte et prêtes à se déplacer pour éteindre le feu une fois ces zones sécurisées.

Le ministère a l'intention de mettre en place un plan pour la reconstruction et la réhabilitation de tous les champs endommagés par les incendies, a-t-il dit, notant qu'al-Qayyarah est l'un des champs de pétrole les plus importants de l'Irak.

Avant l'incursion de l'EIIL, le ministère s'est employé à développer al-Qayyarah et augmenter sa capacité de production, dit Jihad.

Le plan de mise à feu vise à bloquer l'avance irakienne

L'EIIL a mis le feu dans les champs de pétrole d'al-Qayyara "pour bloquer l'avance de nos troupes et prévenir l'artillerie, les forces aériennes et la coalition internationale de cibler ses positions", a déclaré le porte-parole du commandement des opérations de Ninive le général de brigade Firas Bachar al-Sabri.

"Mais ce plan n'a pas donné les fruits escomptés par les terroristes, et nous avons été en mesure de les battre à nouveau", a-t-il dit à Diyaruna.

Les forces du commandement des opérations de Ninive fournissent une protection pour les équipes d'ingénieurs chargées d'éteindre le feu et ont contribué à faciliter leur travail, a-t-il précisé, notant que près de 85% des incendies sont maintenant sous contrôle.

Les forces de sécurité ont également désamorcé environ 100 engins explosifs improvisés (EEI) que l'EIIL avait plantés dans les rues et les bâtiments publics d'al-Qayyara, et ont fait exploser en toute sécurité 40 voitures piégées et démantelé sept maisons piégées.

"La vie à al-Qayyarah commence à retourner à la normale", a déclaré al-Sabri. "Le poste de police a été rouvert et la situation s'améliore".

Les organisations humanitaires et de secours sont entrées dans la ville et ont commencé à fournir une assistance aux résidents en collaboration avec les forces irakiennes, a-t-il ajouté.

Les EEI compliquent la tâche des équipes de lutte contre le feu

Le grand nombre d'engins explosifs improvisés (EEI) et des mines plantés dans les zones ravagées par les incendies ont été l'un des plus grands défis aux efforts de lutte contre les incendies, a affirmé le maire adjoint de Mossoul Hussein Ali Hajim dans une déclaration à Diyaruna.

"Les terroristes ont planté des explosifs autour des champs de pétrole et il était impératif de les enlever d'abord, avant de commencer le processus d'éteindre le feu, pour assurer la sécurité de l'équipe de lutte contre les incendies et le mouvement de ses véhicules et de son équipement", a-t-il dit.

Les unités de génie militaire ont coordonné leurs efforts avec les équipes du ministère de pétrole pour accélérer le rythme de travail, a-t-il ajouté, d'autant plus que les incendies ont été répartis sur une distance allant jusqu'à 20 kilomètres depuis l'intersection d'al-Qayyara jusqu'au village d'al-Houd.

L'EIIL a adopté une politique de terre brûlée, a indiqué Hajim, expliquant que le groupe estimant que sa fin s'approche, ses combattants se sont engagés dans des actes de vandalisme et de destruction de biens publics et de propriétés privées.

"Avant l'entrée des forces de sécurité, ils ont inondé al-Qayyarah avec le brut en déchargeant au moins 300 tonnes de pétrole sur une grande étendue de terre", dit-il. "La zone était remplie d'une marais de pétrole".

Les incendies ont produit des nuages de fumée noire suffocante qui a assombri le ciel d'al-Qayyarah et obscurci la vision pendant plusieurs jours, a-t-il ajouté.

Environ 30 000 résidents de la région ont eu des difficultés respiratoires, a-t-il dit, exhortant les autorités à prendre toutes les précautions possibles pour protéger la population de Ninive du groupe terroriste et de ses actes désespérés.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500