http://diyaruna.com/fr/keywords/Topic/Health?page=1

Santé

Perte de financements pour les Directions de la santé d'Idlib, Alep et Hama

Le personnel médical ne sera pas payé et les services pâtiront de la suspension des financements provenant des donateurs, ont expliqué les Directions de la santé.

Réouverture de centres médicaux spécialisés dans l'Anbar

Après le départ de l'EIIS, les centres médicaux sont remis en état et les services rétablis dans la province irakienne la plus occidentale.

Dernières phases de l'enlèvement des cadavres de l'EIIS à Mossoul

Mossoul accentue les efforts pour retirer les cadavres des combattants de l'EIIS des décombres.

Tahrir al-Sham s'en prend à des médecins dans le nord de la Syrie

L'alliance extrémiste a attaqué le bâtiment de la Direction de la santé gratuite d'Idlib à Kafr Nabl et a fait prisonniers plusieurs médecins, a rapporté un militant local.

Fin de l'aide pour l'hôpital principal d'Idlib

La plupart des hôpitaux d'Idlib risquent de devoir fermer ou limiter leurs services, car l'aide internationale est suspendue.

La plupart des installations médicales de la Ghouta orientale ne fonctionnent plus

Les médecins et le personnel médical sont contraints d'opérer dans des caves et des abris, car la plupart des installations médicales de l'enclave ont été endommagées.

Aide en direction des habitants de l'Anbar blessés par l'EIIS

Des milliers de civils gravement blessés ou handicapés du fait de l'EIIS bénéficient désormais d'un soutien du gouvernement local.

Les restes pourrissants de l'EIIS jonchent les rues de Mossoul

Les corps de dizaines de combattants de l'EIIS se trouvent toujours dans les rues, entravant les actions des résidents pour revenir et reprendre une vie normale.

L'hôpital de Diyala rouvre après des réparations post-EIIS

L'Hôpital général de Jalawla a été remis en service après avoir connu des rénovations importantes pour réparer les sérieux dommages causés par l'EIIS.

Des centaines de malades dans les camps de déplacés de Mossoul

Une épidémie d'intoxication alimentaire a submergé les camps de Hassan Sham et d'al-Khazer, à l'extérieur de Mossoul. Celle-ci aurait été causée par un repas d'iftar.

1 | 2 | next