http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/09/26/newsbrief-03?di_exp_001=true&locale_switch_001=true

×
×

Des sanctions américaines contre les trafiquants présumés de carburant d'avions pour les forces russes en Syrie

Les États-Unis ont annoncé jeudi 26 septembre de nouvelles sanctions ciblant une opération présumée de trafic de carburants pour avions pour approvisionner les forces russes en Syrie, a rapporté l'AFP.

Trois individus, cinq navires et une société écran basée à Moscou ont participé à un complot pour faire passer l'argent et le carburant aux forces russes soutenant le gouvernement du Président Bachar Al-Assad, a annoncé le trésor américain.

« Le régime despotique d'Al-Assad est sous un projecteur international pour avoir utilisé des armes chimiques et commis des atrocités contre les civils syriens innocents et ils dépendent de ce genre de réseaux pour rester au pouvoir», a martelé Sigal Mandelker, sous-secrétaire du Trésor pour la lutte antiterrorisme, dans un communiqué.

Le Bureau Fédéral d'Investigation a découvert que la société Maritime Assistance LLC basée à Moscou était un écran pour la société de transport maritime russe Sovfracht-Sovmortrans Group, qui avait été frappées par les sanctions américaines en septembre 2016.

Après que Sovfracht a été mise sur la liste noire, Maritime Assistance menait les affaires pour son compte, vendant et transportant le carburant d'avions en 2016 et 2017 à Banias en Syrie pour les avions militaires russes.

« Le soutien de la Russie au régime d'Al-Assad lui a permis de continuer ses campagnes de bombardement qui ont détruit plusieurs hôpitaux, écoles et espaces publics, causant la mort de civils», a précisé le communiqué.

En plus de Maritime Assistance, le Département du Trésor a mis sur la liste noire trois directeurs de Sovfracht pour leurs rôles présumés dans le complot, notamment Ivan Okorokov, directeur de Marine Transport, Karen Stepanyan, sous-directeur, et Ilya Loginov, sous-directeur général pour le soutien juridique.

Cinq navires soupçonnés d'être impliqués ont également été ajoutés à la liste.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha