http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/07/19/newsbrief-02

×
×

La cour de Gibraltar prolonge la détention du pétrolier iranien de 30 jours

La cour suprême de Gibraltar a décidé vendredi 19 juillet qu'un pétrolier iranien détenu soupçonné de violer les sanctions en transportant le pétrole vers la Syrie peut être détenu pour 30 autres jours, a annoncé le procureur général du territoire britannique.

Le pétrolier géant Grace 1, transportant 2,1 millions de barils de pétrole, a été intercepté par la Marine Royale Britannique et la police de Gibraltar le 4 juillet alors qu'il transitait à travers les eaux réclamées par Gibraltar, situé à l’extrémité sud de l'Espagne, a rapporté l'AFP.

Un ordre initial de la cour autorisant la détention du navire expirerait après vendredi. L'ordre peut être renouvelé jusqu'à 90 jours.

« Nous espérons continuer à travailler de façon constructive et positive avec les autorités de la République islamique d'Iran pour faciliter le départ du Grace 1 conformément à toutes les exigences légales», a annoncé le chef du gouvernement de Gibraltar, Fabian Picardo, au parlement du territoire.

Picardo a annoncé jeudi qu'il avait eu une réunion « constructive et positive » avec les responsables iraniens à Londres dans le but de dissiper les tensions autour de la détention du pétrolier dans les eaux du territoire britannique.

Les responsables de Gibraltar et américain croient que le pétrolier était destiné à la Syrie pour livrer le pétrole, en violation de plusieurs sanctions séparées de l'UE et des États-Unis.

L'Iran a réagi avec fureur, mettant en garde qu'il ne laisserait pas cette interception sans réponse.

La semaine dernière un bâtiment de guerre britannique, a mis en garde dans le golfe des bateaux iraniens qui avaient tenté d'arrêter un pétrolier britannique géant. Londres a annoncé depuis lors le déploiement de deux autres bâtiments de guerre dans la région du Golfe pour les prochains mois.

Aimez-vous cet article?
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha