http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/06/26/newsbrief-02

×
×

L'ONU demande à la Russie des réponses sur les hôpitaux bombardés en Syrie

Le chef de l'aide humanitaire de l'ONU a affirmé mardi 25 juin qu'il avait demandé à la Russie d'expliquer comment elle utilise les données sur l'emplacement des hôpitaux et cliniques syriens suite à une série d'attaques sur les établissements de santé, a rapporté l'AFP.

Mark Lowcock, le sous-secrétaire-général pour les affaires humanitaires a indiqué au Conseil de sécurité qu'il « n'était pas sûr » comment les hôpitaux qui communiquent les coordonnées de leur emplacement sous un système de désescalade du conflit seront protégés.

Plus de 23 hôpitaux ont été ciblés par des frappes depuis que les forces du régime syrien appuyées par la Russie ont lancé une offensive fin avril dans la région d'Idlib, qui est largement contrôlée par Tahrir al-Sham, selon l'ONU.

Le 20 juin, une ambulance transportant une femme blessé dans le sud d'Idlib a été frappé, tuant la femme et trois travailleurs médicaux.

« J'ai écrit à la Fédération russe pour demander des informations sur comment les informations fournies à travers le mécanisme de désescalade du conflit sont utilisées», a souligné Lowcock.

La Russie, qui soutient le régime syrien dans son offensive au nord-ouest, a fermement nié que la campagne de bombardement a ciblé les hôpitaux dans la région d'Idlib.

Moscou maintient que l'opération militaire vise à expulser les « terroristes » de la région, qui est couverte par un accord de désescalade conclu l'année dernière entre la Russie, l'Iran et la Turquie.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
0
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha