http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/06/17/newsbrief-01

×
×

Un tir de roquette tue 12 civils en Syrie

Un tir de roquette a tué 12 civils dans un village détenu par le régime au nord-ouest de la Syrie, a rapporté l'agence de presse publique SANA, accusant l'alliance Tahrir al-Sham d'être derrière l'attaque, a rapporté l'AFP.

SANA a indiqué que 15 personnes ont été également blessées dimanche dans l'attaque sur le village de la ville d'Alep et a affirmé que Tahrir al-Sham, qui contrôle les environs d'Alep ainsi qu'une grande partie d'Idlib voisine, était responsable.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme a rapporté le même bilan des victimes -- disant que cinq enfants étaient parmi ceux tués -- et a également accusé les extrémistes basés à Alep rurale d'être derrière l'attaque.

Mais l'Observatoire n'a pas précisé si Tahrir al-Sham ou autres groupes extrémistes alliés étaient responsables.

L'attaque est survenu alors que les forces du gouvernement syrien ont été accrochés dans des affrontements avec les combattants de Tahrir al-Sham dans la province de Hama.

Plus de 35 combattants, dont la plupart des forces du régime, ont été tués samedi dans des combats dans les environs de Hama, selon l'Observatoire.

Des parties d'Alep, Hama et Idlib sont supposées être protégées d'une offensive massive du régime par un accord de zone tampon que la Russie et la Turquie avaient signé en septembre.

Mais il n'a jamais été entièrement exécuté alors que les extrémistes refusaient de se retirer d'une zone démilitarisée planifiée.

En janvier, Tahrir al-Sham a étendu son contrôle administratif sur la région, qui comprend une grande partie de la province d'Idlib et des bouts de terrains dans les provinces de Lattaquié, Hama et Alep.

Le gouvernement syrien et la Russie avaient intensifié leurs bombardements de la région depuis fin avril, tuant environ 400 civils, selon l’Observatoire.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha