http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/06/13/newsbrief-02

La Belgique rapatriera 6 autres orphelin des extrémistes tués en Syrie

La Belgique rapatriera six orphelins des camps contrôlés par les kurdes en Syrie après la mort de leurs parents extrémistes, a indiqué le ministre des Finances Alexander De Croo jeudi 13 juin, a rapporté l'AFP.

« Ce sont des enfants nés dans notre pays et qui n'ont plus de parents aujourd'hui», a annoncé le ministre à la radio publique VRT après une décision du conseil des ministres.

La Belgique est l'un de plusieurs pays européens luttant avec le dilemme sur quoi faire pour les citoyens piégés en Syrie suite à la défaite de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

Certains sont réticents à accepter les combattants extrémistes détenus, mais les cas d'enfants et femmes non-combattantes s'avèrent plus compliqués pour les autorités occidentales.

Mercredi, le ministre des affaires étrangères Didier Reynders a affirmé que la Belgique a signé un accord pour permettre aux rapatriés de passer par la région irakienne kurde.

Le groupe de combattants de l'EIIS et les membres de leurs familles qui ont été capturés lors de la défaite du groupe sont détenus en Syrie dans les camps dirigés par les kurdes.

De Croo a signalé que quatre des six rapatriés sont âgés de plus de dix ans, et que personne n'était suspect.

« Ce sont des enfants qui étaient seuls dans les camps, qui n'ont aucun soutien. Il n'est pas question de ramener les parents qui ont choisi de rejoindre les groupes terroristes», a-t-il affirmé.

« Ces enfants n'avaient aucun choix», a-t-il ajouté.

Selon les rapports des médias belges, 40-50 enfants belges de moins de 18 ans sont dans les camps d'al-Hol, Roj et Ain Issa en Syrie.

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
0
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha