http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/06/06/newsbrief-01

×
×

L'Irak identifiera les restes exhumés des tombes de l'EIIS dans la région Yazidi

Les autorités irakiennes commenceront à identifier les restes de 141 personnes exhumées de fosses communes dans la région yézidi de Sinjar, a annoncé le chef du bureau de police scientifique de Bagdad jeudi 6 juin.

"Les restes seront d’abord examinés, puis des échantillons d’ADN seront prélevés pour comparaison avec des échantillons provenant de familles", a déclaré Zaid al-Yousef à l’AFP.

Ces efforts font partie d’une enquête du gouvernement irakien et d’une équipe spéciale de l’ONU chargée de recueillir des preuves des crimes commis par "l’État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS).

L'année dernière, l'ONU a ouvert son enquête commune en exhumant les premières fosses communes de victimes de l'EIIS autour de la ville de Kojo à Sinjar en mars.

Le mois dernier, 12 des 16 tombes identifiées autour de Kojo avaient été exhumées.

Mais Yousef a déclaré que la prochaine phase d'identification des victimes serait un processus complexe.

"Nous avons prélevé environ 1 280 échantillons auprès des familles de Sinjar, mais le problème est que pour beaucoup d'entre eux, il n'y a qu'un seul survivant et les autres sont tous portés disparus ", a-t-il indiqué.

"Si nous comparons cela avec d'autres attaques terroristes, nous trouverions trois, quatre ou cinq survivants pour chaque personne disparue. Mais ici, nous avons trois, quatre ou cinq personnes disparues pour un seul survivant", a ajouté Yousef.

Il a ajouté que le processus d'identification serait également influencé par le taux de mariages mixtes parmi les Yazidis, qui se mariaient très rarement en dehors de la communauté.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha