http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/06/03/newsbrief-01?language_switcher=true

×
×

800 syriens quittent le camp surpeuplé d'Al-Hol

Environ 800 femmes et enfants syriens ont entamé le départ du camp Al-Hol dirigé par les kurdes dans la province d'Al-Hassakeh au nord-est de la Syrie lundi 3 juin, en route vers leurs villes dans la province voisine de Raqqa, a rapporté l'AFP.

Au moins 17 bus ont été vus quitter la zone dans le premier de ces transferts du camp surpeuplé, qui abrite environ 74 000 personnes.

Les autorités kurdes au nord-est de la Syrie ont affirmé dimanche qu'elles planifiaient de remettre 800 femmes et enfants syriens, dont les proches de combattants de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) à leurs familles.

Ils seront « accompagnés chez leurs familles » à la demande des tribus arabes locales, selon Abd al-Mehbach, coprésident du conseil exécutif de l’administration kurde.

Cette démarche survient après un accord négocié par l'administration kurde et les chefs de tribus arabes lors d'une réunion dans la ville d'Ain Issa le mois dernier.

C'est la première dans une grande vague de libération qui vise à vider Al-Hol de ses résidents syriens, a-t-il affirmé, le deuxième groupe est prévu après Aid Al Fitr.

Des centaines d'épouses et enfants de combattants de l'EIIS ont été transportés à bord de camions à al-Hol d'une série de villages syriens au sud du camp ces derniers mois.

Leur nombre a créé un vrai casse-tête pour l'administration kurde semi-autonome et a suscité des craintes que le camp émerge comme un nouveau baril de poudre extrémiste.

Le groupe de lundi comprenaient des résidents de la ville de Raqqa et la ville voisine de Tabqa, a expliqué Mehbach.

Ceux parmi eux ayant des liens présumés avec l'EIIS resteront sous surveillance par les tribus arabes locales, qui avaient donné des garanties, a-t-il ajouté.

Dans une opération séparée, l'administration kurde au nord-est de la Syrie a remis lundi cinq orphelins des familles de l'EIIS aux autorités norvégiennes, a fait savoir le porte-parole Kamal Akef dans un communiqué.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
0
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha