http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/05/10/newsbrief-02?language_switcher=true

×
×

10 millions de déplacés internes par le conflit en 2018 selon un centre de surveillance

Le conflit a forcé plus de 10 millions de personnes à fuir leurs maisons pour vivre ailleurs dans le pays l'année dernière, ramenant le nombre total de personnes déplacées à l'intérieur de leurs pays en raison de la violence à un niveau sans précédent, a rapporté l'AFP vendredi 10 mai.

Cela ramène le nombre total de personnes vivant actuellement en déplacement interne à cause de la violence à 41,3 millions, un niveau record, selon un rapport du Centre de Surveillance des déplacés internes et le Conseil norvégien pour les réfugiés.

Au total 28 millions de personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays en 2018, par les catastrophes naturelles et les conflits, a indiqué le rapport.

Un nombre total de 10,8 millions de personnes nouvellement déplacées à l'intérieur du pays (PDI) l'année dernière fuyaient les conflits, avec les troubles dans la République démocratiques du Congo et en Syrie et les tensions intercommunales en Éthiopie, Cameroun et Nigeria responsables de la plupart des déplacements, a rapporté l'étude.

Le nombre de personnes vivant actuellement en tant que PDI est beaucoup plus grand que les 25 millions qui ont fui à travers les frontières en tant que réfugiés.

Le rapport a découvert que le plus grand nombre de nouveaux déplacements internes l'année dernière était en Éthiopie, avec 2.,9 millions de personnes fuyant leurs maisons, suivi par la République démocratique du Congo, avec 1,8 millions de nouveaux PDI en 2018.

La Syrie est classée troisième avec 1,6 millions de nouveaux déplacements internes.

Mais au total, la Syrie, ravagée par huit ans de guerre, compte 6,1 millions de PDI, outre environ le même chiffre de syriens toujours vivant en tant que réfugiés.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
0
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha