http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/05/09/newsbrief-03?language_switcher=true

×
×

La nouvelle violence en Syrie viole la loi internationale selon l'UE

Des attaques aériennes et bombardements d'écoles et hôpitaux au nord-ouest de la Syrie constituent « une violation inacceptable du droit international », a affirmé la Haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères Federica Mogherini mercredi 8 mai.

La hausse des combats ces derniers jours entre les forces du gouvernement syrien appuyées par la Russie et les extrémistes dans la région d'Idlib ont fait des dizaines de morts et ont déplacé environ 150 000 personnes ou plus, a rapporté l'AFP.

Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir vendredi pour discuter de la violence.

Dix civils ont été tués dans la région d'Idlib mercredi dans des raids aériens par les forces du gouvernement syrien, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Les morts ont eu lieu dans une zone où Tahrir al-Sham est actif.

« L'escalade militaire récente dans le nord-ouest de la Syrie, et les attaques aériennes et tirs d'artillerie ciblant les écoles et les hôpitaux y compris l'utilisation de barils explosifs, est une violation inacceptable du droit international», a indiqué Mogherini.

« Beaucoup trop de vies ont été perdues, beaucoup trop de souffrance a été infligée au peuple syrien», a signalé Mogherini dans un communiqué.

« L'UE rappelle que la Russie et la Turquie, en tant que garant de l'accord de Sochi, ont une obligation d'assurer son exécution», a souligné Mogherini.

Elle faisait référence à un accord signé à la station balnéaire russe de Sochi par le président russe Vladimir Putin et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

En vertu de l'accord de trêve du 17 septembre, la Turquie exercerait son influence sur les groupes anti-régime dans la région d'Idlib pour les pousser à retirer leurs combattants et les armes d'une zone démilitarisée.

Mogherini a mis en garde qu'une nouvelle escalade compromettrait le travail de l'envoyé spécial de l'ONU, Geir Pedersen, pour reprendre les discussions entre les parties syriennes à Genève.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
1
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha