http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/05/08/newsbrief-03

Le Bangladesh arrête un militant présumé de l'EIIS à son retour de la Syrie

La police de lutte antiterrorisme du Bangladesh a arrêté un membre présumé de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) qui est rentré au pays après avoir combattu pour le groupe extrémiste en Syrie, a rapporté l'AFP mercredi 8 mai.

La police a indiqué que Motaj Abdul Majid Kafiluddin Bepari, 33 ans, a rejoins l'EIIS en Syrie après y avoir voyagé de l'Arabie Saoudite où il était né à un parent bangladeshi.

Il est rentré au Bangladesh en février et a établi le contact avec une nouvelle faction du groupe extrémiste local inspiré de l'EIIS, Jamayetul Mujahideen Bangladesh (JMB), accusés de plusieurs attaques, a indiqué le responsable de la lutte antiterroriste Wahiduzzaman Noor.

Les officiers ont arrêté Bepari près d'une mosquée au quartier Uttara à Dhaka le 5 mai, et il a été accusé selon les lois antiterroristes de préparer des plans présumés pour établir un « Califat », a ajouté Noor.

« Il est parti en Syrie en 2018 et a combattu pour l'EIIS», a-t-il fait savoir.

L'arrestation de Bepari survient après que la police antiterroriste avait alerté les autorités de l'aéroport sur le retour probable de plus de 50 extrémistes originaire du Bangladesh après la défaite du groupe en Syrie, a signalé le commissaire-adjoint de la police de Dhaka, Mohibul Islam Khan à l'AFP.

C'est le dernier événement dans une série d'incidents liés à l'EIIS au Bangladesh.

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
0
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha